Soudan : le pays veille sur l’infiltration de groupes armés tigréens en son territoire

0
294

Kinshasa, 02 décembre 2020 (ACP).- Le Soudan, qui a ouvert ses portes aux réfugiés, a également fortement militarisé sa zone frontalière pour se prémunir de tout débordement sur son territoire surtout après l’annonce de l’arrestation par l’armée  d’un chef d’une milice tigréenne accompagné d’une douzaine de soldats, a-t-on appris mercredi des médias internationaux.

Ces sources révèlent que le Soudan assure coopérer officiellement avec l’Ethiopie pour éviter que son territoire devienne une base arrière pour des combattants tigréens.

Un responsable éthiopien affirme que l’armée soudanaise pourrait même aider l’Ethiopie à déterminer si des militants du TPLF franchissaient la frontière et étaient présents dans les camps de réfugiés au Soudan. Depuis les années 80, signalent ces médias,  les Etats soudanais de Kassala et de Gedarif, aux confins de l’Erythrée et de l’Ethiopie, sont des hauts lieux de contrebande et de trafics.

Pour sa part, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed met en garde les dirigeants de la région dissidente du Tigré, en fuite après la prise de leur capitale Mekele. ACP/Kayu/ODM/KJI