Kwilu : appel à la mobilisation des ressources pour soutenir les PVV  à Kikwit

0
317

Kikwit 03 Décembre 2020 (ACP).- Le maire de la ville de Kikwit, Léonard Mutangu Katonga a appelé la population de sa juridiction à mobiliser des ressources pour soutenir les PVV (personnes vivant avec le VIH) de la ville de Kikwit en renflouant les caisses du Fond de lutte contre le VIH/SIDA qu’il a initié depuis 2015 dans la ville.

Le maire de la ville qui a lancé cet appel, mardi au cours de la cérémonie du lancement officiel de la Journée internationale de VIH/SIDA, qui s’est tenue dans la salle polyvalente Latouraine Saint Martin, dans la commune de Lukolela, a souligné que ce fonds constitue un accompagnement pour alléger les souffrances de nos frères et sœurs souffrant de cette pandémie, avant d’attirer l’attention de certaines  agences de  voyage de la ville qui ne respectent pas cet arrêté, obligeant chaque voyageur de payer 500 FC seulement pour le compte de ce fonds, à l’exception de ceux qui sont en ordre.

Par ailleurs, le maire de la ville a insisté sur l’adhésion de sa population à l’opération de dépistage volontaire en vue de connaitre chacune et chacun son statut sérologique pour se protéger et protéger les autres de cette pandémie.

Il a également appelé la population au respect des règles barrières pour combattre les deux pandémies, notamment le VIH/SIDA et la Covid-19.

Auparavant, Mr Urbain Bwasele, secrétaire exécutif de PNMLS/Kikwit a souligné dans son mot l’importance de la journée tout en insistant sur le thème de l’année intitulé «solidarité et responsabilité partagée afin de vaincre d’ici 2030 le SIDA», avant de se réjouir de la mobilisation mondiale pour cette pandémie en vue de protéger les gens contre cette maladie.

Il a profité de l’opportunité pour remercier l’autorité urbaine d’avoir mis en place le fonds local de lutte contre le SIDA qui a permis à sa structure d’organiser la campagne de sensibilisation de la population, d’exhorter les gens à faire le dépistage volontaire pour connaitre leur statut sérologique, distribuer des préservatifs aux catégories plus exposées, faire la promotion de l’environnement des personnes vivant avec le VIH, organisation des visites à domicile, appuyer la scolarisation des enfants des personnes vivants avec VIH, organisation des obsèques de ces dernières ainsi que l’appui aux soins médicaux de ces dernières.

Selon une source proche de PNMLS, la ville de Kikwit compte 3000 personnes vivant avec le VIH SIDA. ACP/FNG/ZNG/Awa