Présentation du Programme de finalisation et de mise en œuvre du Système national de surveillance des forêts de la RDC

0
409

Kinshasa, 03 décembre 2020 (ACP).-  Le gouvernement de la RDC,  le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et ses partenaires ont présenté mercredi à Kinshasa, le contenu du Programme pour la finalisation et la mise en œuvre du Système national de surveillance des forêts (SNFS) de la RDC, a signifié  à l’ACP M. Sébastien Malele  de la Direction des inventaires et des forestiers.

 Il en est de même de l’initiative pour les forêts de l’Afrique centrale (CAFI) et le fonds national de la réduction des  émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, des espaces conservées (REDD+) et l’organisation opérationnelle de mise en œuvre dudit système.  Le plan de travail pour l’année 2021 ainsi que les résultats attendus pour la même année, ont également été présentés, a-t-il dit .

Sébastien Malele  a  aussi fait savoir que le contenu et les objectifs ont été partagés au cours d’un atelier  marquant le lancement du Programme pour la finalisation et la mise en œuvre du  SNFS de la RDC,  avec le  soutien de CAFI à travers le Fonds national REDD+.

L’opérationnalisation effective  durable du SNFS permettra à la RDC d’atteindre plusieurs objectifs majeurs, notamment la matérialisation des décisions de la conférence des parties  relatives à la REDD+,  la mise en œuvre des recommandations  pratiques du Groupe des experts intergouvernementaux sur l’évolution du Climat (GIEC) en vue de l’estimation des émissions et les absorptions  des  gaz à effet de serre (GES) relatives au secteur forestier.

 Il s’agit également  de la collecte d’informations sur les forêts indispensables à l’élaboration d’une politique nationale de gestion durable des forêts, atténuant au changement climatique, tout en réduisant la pauvreté en lien avec les objectifs de CAFI.

Selon M. Malele, la DIAF et  la direction du développement durable ont commencé à développer, avec l’appui de la FAO, les trois piliers forestiers du SNSF, notamment le Système de surveillance des terres par satellites  (SSTS), l’Inventaire forestier nationale (IFN)  et l’Inventaire de gaz à effet de serre  (IGES) avec  des résultats significatifs.

 La construction d’un SNFS, rappelle M. Malele,  a été initiée par la RDC, en vue d’atténuer les effets du changement climatique dus à l’exploitation forestière non durable avec le soutien du Programme ONU-REDD, du Projet régional FAO-MRV (Suivi- Reportage-Vérification)-COMIFAC (Commission des forêts d’Afrique centrale) et d’autres partenaires. ACP/ZNG/Awa