Un enfant sur cinq né d’une femme séropositive est atteint du VIH/Sida en RDC

0
170

Kinshasa, 03 décembre 2020 (ACP).- Le plan stratégique national 2020-2023 indique qu’un enfant sur 5 né d’une femme séropositive en RDC est venu au monde avec le VIH et moins d’un enfant sur 2 a subi un test sérologique pour le VIH.

Selon le secrétaire exécutif national du PNMLS (Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida),  Dr Liévin Kapend, la situation actuelle de l’objectif 90 90 90 en RDC est de 62,9% des PVVIH (personnes vivantes avec VIH) qui connaissent leur statut sérologique. Parmi elles, 60,9% sont sous traitement antirétroviral et seuls 15,7% de ces PVVIH ont une charge virale supprimée. Ce tableau doit constituer une interpellation pour les actions de la lutte en 2021,  a-t-il souligné.

Dans le plan stratégique 2020-2023, le PNMLS met l’accent sur la réduction des nouvelles infections, l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, l’amélioration de l’accès au traitement, la réduction de la discrimination et de la stigmatisation des PVVIH, la promotion d’un environnement favorable aux personnes vulnérables.

La Directrice Exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima a fait savoir que la crise mondiale de Covid-19 doit être une opportunité pour transformer le monde, en luttant pour la fin de la Covid-19 et aussi du VIH.

Pour Mme la Directrice Exécutive de l’ONUSIDA, la priorité dans la lutte est de renforcer la résilience et la pérennité des systèmes nationaux de soin, de santé y compris pour le VIH, l’éducation et la protection sociale.

Selon l’ONUSIDA, le virus a entraîné jusqu’ici près de 33 millions de décès dans le monde. On estime à 38 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH à la fin de 2019.

La célébration de la journée mondiale du Sida a eu lieu le mardi 1er décembre 2020 sous le thème «Soyons solidaires et responsables pour vaincre le VIH/Sida d’ici 2030». En RDC, une cérémonie a été organisée à la même date au siège du PNMLS, réunissant plusieurs personnalités notamment le ministre de la Santé, les partenaires de la RDC dans le secteur de la santé et des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), rappelle-t-on. ACP/FNG/ZNG/Awa