Ituri : le ministre provincial en charge de l’économie et finances attendu dans le territoire d’Aru

0
424

 Bunia, 04 Déc. 2020(ACP).-Le ministre provincial en charge de l’Economie et finances Janvier Egudra Nyadri est attendu dans le territoire d’Aru dans les prochaines heures pour prendre langue avec la Fédération des entreprises du Congo (FEC), la société civile ainsi que les jeunes en vue de trouver  une solution concertée par rapport au mouvement de l’incivisme fiscal lancé de manière unilatérale dans cette entité située à près de 300km de Bunia à la frontière avec la République de l’Ouganda.

Dans un point de presse concernant la revendication de ces trois composantes sociales sur l’état de routes dans cette entité il a demandé à celles-ci de mettre un peu d’eau dans le vin parce que a-t-il fait savoir on ne peut pas réclamer les routes tout en séchant ses devoirs vis-à-vis de l’État avant de partager au nom de l’exécutif provincial les peines de la population de ce territoire sur la dégradation de certains axes routiers.

« Priver l’Etat, priver la province de ses moyens c’est pratiquement demander une chose et son contraire! Nous sommes très reconnaissants de la participation du territoire d’Aru dans notre gibecière publique. Aujourd’hui Aru comme ressort est à la tête de tous les autres ressorts en termes de mobilisation des recettes. Il est tout à fait normal que la contrepartie soit réclamée. Mais il y a une façon de la réclamer », a-t-il dit.

Janvier Egudra a signifié que l’incivisme fiscal n’est pas une réponse par rapport à la question sous examen avant de condamner au nom de l’exécutif provincial les actes de vandalisme de destruction de bureaux de la Direction générale de recettes de la province de l’Ituri (DGRPI) et d’attaques aux symboles de l’Etat Congolais qui constituent l’acte de rébellion observé en territoire d’Aru et de Mambasa.

Pour privilégier la paix sociale il a demandé aux uns et aux de faire un peu de recul pour réfléchir froidement parce que a-t-il martelé le droit reste le droit l’obligation vis-à-vis de l’État reste l’obligation.

Il a rassuré que le gouvernement provincial est dans le devoir de suivre de près les travaux d’entretien des axes routiers Aru-Ariwara-Ingbokolo-Kengezi base et la réhabilitation de la route Ngote-Aru et Mahagi-Mahagi-Port par l’Etablissement Maisha ni ya Mungu qui a signé le contrat avec le gouvernement de la République en octobre 2019.

Vers l’appui du foner à l’intervention du gouvernement provincial sur la rn4

Par ailleurs il a annoncé que l’intervention du gouvernement provincial de l’Ituri sur la RN4 sera appuyée très prochainement par le financement du Gouvernement de la République au travers le FONER.

Janvier Egudra a affirmé que cet appui du gouvernement central est le fruit de la bataille menée par le gouverneur de Province Jean Bamanisa Saidi, en haut niveau de la République, notamment auprès du Premier Ministre qui a convoqué tous les Ministères et services concernés par les questions de route afin d’établir les responsabilités dans cette situation macabre.

Pour trouver les solutions durables à la problématique de la maintenance du réseau routier il a déclaré qu’une réflexion devrait être poussée très loin sur un mécanisme opératoire qui puisse rendre permanent le financement de l’entretien des routes en Province raison pour laquelle a-t-il dit le gouvernement Provincial compte sur ses élus nationaux pour approfondir l’étude de la Loi FONER afin de l’améliorer au profit des populations.

Les questions politiques aux réponses politiques pour le territoire de Mambasa

En outre Janvier Egudra Nyadri a laissé entendre que les questions politiques nécessitent de réponses politiques pour la situation du territoire de Mambasa plutôt que les appels à l’incivisme fiscal lancé par une poignée des acteurs de la société dans les localités de Makeke et Biakato.

« Aujourd’hui le problème est politique. Je crois qu’il est indiqué que les acteurs politiques puissent se mettre ensemble notamment les honorables députés qui m’ont garanti qu’ils vont très rapidement rencontrer son Excellence Monsieur le Gouverneur de province pour les questions politiques je crois que les réponses pourront également être politiques. Nous ne pensons pas que pour résoudre un problème politique il faut appeler les gens à l’incivisme fiscal ! », a-t-il lancé.

Il a séance tenante réitéré le soutien du gouvernement provincial aux élus provinciaux du territoire de Mambasa dans leurs démarches citoyennes et pacifiques qui sont entrain de mener pour essayer de faire entendre la voix de leurs électeurs.

ACP/Kayu/MPK