L’indépendance de l’Afrique est incomplète sans la pleine possession de ses ressources naturelles (président zimbabwéen)

0
449

Kinshasa, 04 Déc. 2020 (ACP).- La liberté et l’indépendance politique de l’Afrique demeurent incomplètes tant que le continent ne disposera pas d’un contrôle total sur ses riches ressources naturelles, a déclaré jeudi le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, a annoncé vendredi  l’agence Chine nouvelle.

« L’époque que nous vivons aujourd’hui en Afrique est l’histoire de la pleine possession et de l’utilisation de nos ressources afin de moderniser, industrialiser et finalement améliorer la vie de notre population », a-t-il expliqué.

  1. Mnangagwa s’exprimait à la cérémonie de lancement de la construction du Musée de la libération africaine dans la capitale Harare, un projet qui vise à documenter et préserver l’histoire des guerres de libérations de l’Afrique.

« A travers ce projet continental, mettons de côté les récits euro centrés et unilatéraux qui ont occupé trop longtemps l’espace public. »

« Nous progressons ensemble, liés par les idéaux du panafricanisme, de la philosophie de l’Ubuntu et de la Renaissance africaine, via la documentation, la protection, la préservation et la promotion de la riche histoire de notre libération », a affirmé M. Mnangagwa.

Notons que ce projet est mené par l’Institut de la connaissance africaine, une organisation panafricaine de recherche, en collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe. Soutenu par la Chine qui a promis un fonds pour son  démarrage, la Russie et l’UNESCO, ce projet bénéficiera également de l’appui de  plusieurs pays africains en regard de ses visées sur la libération de l’Afrique.

« La construction de ce musée n’a pas pour objectif de nous piéger dans le passé, il doit nous permettre d’utiliser notre histoire pour apprendre du passé et définir un avenir meilleur pour les prochaines générations« , a assuré M. Mnangagwa. ACP/Kayu/MPK