Remise officielle des ouvrages d’eau potable à la population de Makala, Kikimi et Kimpoko

0
261

Kinshasa, 04 décembre 2020 (ACP).- Le ministre du Développement rural, Guy Mikulu Pombo, a procédé jeudi, à l’inauguration et à la remise officielle des ouvrages d’approvisionnement d’eau potable construits à Kikimi , à Makala et à Kimpoko, dans le cadre du programme d’urgence de lutte contre les effets néfastes du Covid-19, initié par le gouvernement de la  République.

  1. Guy Mikulu a indiqué que son ministère a initié ce projet afin de contribuer à la sécurisation et à l’amélioration de cadre des conditions de vie des populations vivant dans les quartiers périurbains de la ville de Kinshasa.

Les ouvrages  construits à Kikimi (commune de la N’Sele), à  Makala ( au quartier Bagata, commune de Makala) et Kimpoko (commune de Maluku), selon le ministre du Développement rural, s’inscrivent dans les efforts du gouvernement  de la République pour la protection des populations contre les effets néfastes de la pandémie du covid-19, en vue de les mettre à l’abri de toutes formes de contamination et d’assurer de manière équitable, l’accès de toute cette population à l’eau potable à un coût abordable.

« En réalisant ces trois forages dans nos milieux ruraux respectifs, le  gouvernement  vient de résoudre un problème clé de la vie quotidienne de nos populations, à savoir l’approvisionnement en  eau potable », a soutenu le ministre du Développement rural.

La solution ainsi trouvée, a-t-il ajouté, a permis d’amener de l’eau à proximité des  maisons des habitants, de réduire la corvée des mamans et des enfants pour la recherche de l’eau potable, de lutter contre les maladies d’origine hydrique dont souvent est victime la population des trois quartiers respectifs et, de souligner la place d’eau potable dans la prévention contre la pandémie de coronavirus dont la deuxième vague se vit déjà actuellement.

Le ministre Guy  Mikulu  a relevé qu’aujourd’hui, la plupart des  populations congolaises habitant  les milieux rural et péri-rural vivent sans eau potable près de leurs maisons, les femmes rurales, en particulier, passent d’innombrables heures au guet ou au taquinage vers les sources éloignées et font  face aux conséquences sanitaires de l’utilisation de l’eau contaminée.

« Nous avons un taux de desserte en eau  potable pour nos milieux ruraux et périurbain d’environ 29% pour une population d’environ 56.000 .000 millions d’habitants, soit 70% de la population congolaise », a-t-il fait savoir.

Il a invité chacun, selon ses moyens de s’évertuer à respecter les gestes anodins capables de sauver les vies humaines, à tout moment avec le savon, en utilisant des infectants tel que recommandé par le gouvernement.

Le  ministre a recommandé et exhorté la population au strict respect des mesures prises par le gouvernement, avant de révéler que dans le cadre du  programme d’actions du gouvernement pour l’année 2019, après la transformation du Service national d’hydraulique rural en établissement public, l’Office national d’hydraulique rural sera doté des équipements de   forage pour l’ensemble de 26 provinces et les 27 villes que compte la RDC afin  que l’eau potable soit possible à toutes les catégories de la population.

Le ministre a aussi exhorté la population en tant bénéficiaire,  de s’approprier ces ouvrages en eau potable et en faire bon usage pour qu’ils soient durables.

M.Guy Mikulu a également demandé  à la population de mettre sur pied un comité de gestion de ces ouvrages sous l’encadrement de l’Office national d’hydraulique rural, avant de lui demander de bien prendre soin des ouvrages mis à leur disposition en bon  père de famille.

Tout le monde devra veiller à la protection  des ouvrages qui sont construits pour la population bénéficiaire, afin qu’elle puisse continuer à bénéficier l’approvisionnement en eau potable.

« C’est au comité local de gestion de fixer en commun accord avec la population, sous l’encadrement de l’Office  national d’hydraulique rural, comment ils vont exploiter ce forage pour qu’il dure plus longtemps », a indiqué le ministre du Développement rural.

 Les travaux réalisés

 Le directeur général de l’Office  national d’hydraulique rural, Bilaka Tankil, pour sa part,  a mis en exergue les travaux réalisés par les experts de sa direction sur les trois sites.

Il s’agit des forages d’eau équipés d’une pompe chacune avec les caractéristiques suivants : une profondeur de 52 m, un cubage   en PVC 125 avec une  pression normale de 10. Ces forages ont un niveau statique chacun de 17 et un début de 3m3.

ACP/Kayu/MPK