Haut-Katanga : la population appelée à planter l’arbre pour garantir un environnement sain aux générations futures

0
223

 Lubumbashi, 05 décembre 2020 (ACP).- La population du Haut-Katanga est appelée à planter et à protéger l’arbre pour garantir un environnement sain aux générations futures. Cet appel a été lancé à Lubumbashi par la commissaire provinciale de l’environnement et développement durable, Mme Mireille Kilufya, à l’occasion de la campagne de reboisement, sur le site de captage d’eau de la Kassapa.

La journée mondiale de l’arbre a été célébrée le 05 décembre 2020 sous le thème « l’arbre, un capital important pour le développement socioéconomique et environnemental ».

Mme Mireille Kilufya a interpellé toutes les couches de la population sur l’urgence de la protection et promotion de la plantation des arbres, suites aux effets du réchauffement et du changement climatique. L’arbre, a-t-elle dit, joue un rôle important dans la régulation climatique. Elle a salué l’initiative présidentielle Jardin scolaire pour un milliard d’arbres d’ici 2023.  Cette initiative montre la détermination de promotion de l’économie verte. Mme Mireille Kilufya a exhorté les élèves présents à cette cérémonie, à s’approprier le geste de plantation d’un arbre, et assurer le suivi pour sa croissance saine.

Le maire de Lubumbashi, Ghislain Robert Lubaba Buluma, a souligné que la mairie accorde une importance particulière à la gestion des ressources naturelles, plus particulièrement l’eau, vu son utilité dans la promotion du développement durable. A cet effet, il a rassuré que ses services sont engagés à mettre en exécution toutes les décisions prises afin de stopper la spoliation des sites de captage d’eau. Il a remercié les partenaires, dont l’association internationale des maires francophones AIMF, pour avoir été doté de cinq véhicules tout terrain. Ce charroi automobile, a-t-il indiqué, permettra aux inspecteurs de l’environnement, d’assurer la sécurité des sites de captage d’eau.

La REGIDESO déplore la spoliation des zones de protection des sites de captage d’eau

Le directeur provincial de la REGIDESO, M. Mafuta Wafiduswa a, dans son allocution, déploré la spoliation à grande échelle et les implantations illicites et massives dans les concessions de la REGIDESO correspondant aux zones de protection des captages d’eau alimentant la ville de Lubumbashi.

Il a démontré la fréquence quasi quotidienne des constructions anarchiques dans les sites de production et de distribution d’eau potable de Luano, de Kassapa et de Kimilolo, qui alimentent plus de 60% de la population de Lubumbashi. Cette situation constitue un grand péril en la demeure, a-t-il martelé.

La REGIDESO invite les institutions étatiques à prendre des mesures destinées à l’inventaire des ressources en eau, y compris les bassins et les sous bassins versants, à leur conservation, protection ainsi qu’à la prévention de la pollution.

Mafuta Wafiduswa a relevé que l’arbre, joue un rôle non négligeable dans la régénération et la gestion durable des écosystèmes forestiers en lien avec les zones de protection des captages d’eau.

ACP/CL/MPK