Appel à l’identification des sites dangereux à Mbanza-Ngungu

0
268

Mbanza-Ngungu, 08 décembre 2020 (ACP).- Le député national Pierre Nsumbu Muntu Kalavo, élu de la circonscription de Mbanza-Ngungu, a sollicité des autorités territoriales et provinciales du Kongo Central l’identification de tous les sites jugés dangereux pour une délocalisation immédiate des populations.

L’appel du député Pierre Nsumbu est intervenu le week-end lors d’une visite qu’il a effectuée dans les différents sites où les constructions ont été endommagées par un éboulement de terrain consécutifs à deux pluies diluviennes qui se sont abattues la semaine derrière sur la cité de Mbanza-Ngungu et qui ont causé la mort de 18 personnes.

Le député national Pierre Nsumbu a également visité à cette occasion deux têtes d’érosions, l’une au niveau de la cellule Mabanga au quartier Disengomoka, qui a tendance à couper la route nationale Matadi-Kinshasa, et l’autre qui tend à détruire l’Institut Mwilu Kiawanga, une école kimbaguiste située au quartier Révolution.

L’élu de Mbanza-Ngungu a conscientisé la population habitant les sites dangereux, avant de réconforter les familles ayant enregistré des cas de décès.

Il a, dans son passage, fait comprendre à cette population la nécessité de quitter d’urgence ces sites dangereux et d’éviter de construire des maisons sur ces sites où il a pu identifier plus de 12 maisons détruites par les deux dernières pluies diluviennes.

Abordé par l’ACP, l’élu du peuple a manifesté son indignation de constater que malgré ces pertes énormes en vie humaine, la majorité de familles occupant ces sites n’a aucune  crainte de son sort et n’a toujours  pas conscience du danger qui la guette, compte tenu notamment du fait que la plupart des maisons construites en ces lieux sont en matériels non durables, incapables de résister à toute forme de choc.

Selon le député Pierre Nsumbu qui s’est fait accompagner d’une forte délégation, le grand travail consiste à sensibiliser régulièrement la population de Mbanza-Ngungu à ne plus habiter ou construire sur des terrains inappropriés.

I/T : Plaidoyer pour la délocalisation de la population des sites à risque

Pour sa part, le député provincial José Mambuini, élu de la circonscription de Mbanza-Ngungu, a plaidé, le week-end dans un entretien avec l’ACP, à l’exécutif provincial pour la délocalisation urgente de la population résidant dans les sites jugés dangereux.

Le plaidoyer de cet élu du peuple est consécutif aux pluies diluviennes qui se sont abattues ces derniers jours à Mbanza-Ngungu,  causant la mort de 18 personnes, plusieurs blessées et des dégâts matériels importants.

L’année dernière, a renchéri le député provincial José Mambuini, plus de 14 personnes avaient péri dans les mêmes conditions à Mbanza-Ngungu.
Pour ne pas revivre de nouveaux cas similaires dans les prochains jours du fait que d’autres pluies sont prévisibles, l’élu du peuple a sollicité des autorités administratives du territoire de Mbanza-Ngungu ainsi que de la pronvince du Kongo Central de déplacer la population qui habite  encore les sites sinistrés, où sont présentes plusieurs érosions de toute part.

Il a ainsi proposé que toutes les familles habitant ces sites soient provisoirement logées au camp Onatra, qui est présentement inhabité, en attendant que cessent les menaces de pluies.

Le député José Mambuini a exhorté les habitants de ces sites parsemés des érosions à prendre des dispositions pour déménager au lieu d’attendre le pire car, a-t-il conclu, « il n’y  a qu’une seule vie qu’il faut protéger ». ACP/ZNG/Cfm