Le Nigeria confirme le dépôt de l’instrument de ratification de la ZLECA auprès de l’UA

0
204

Kinshasa, 08 décembre 2020(ACP).- Le Nigeria a confirmé, dimanche, que l’instrument de ratification du pays pour la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) avait été déposé auprès de l’Union africaine (UA), dépositaire légal de tous les instruments de ratification,  a-t-on appris mardi d’un communiqué du ministère nigérian des Affaires Etrangères cité par la presse internationale.

Le Nigeria a déposé samedi l’instrument de ratification de l’accord, en amont du lancement du commerce intra-africain qui devrait débuter le mois prochain, signale le communiqué.

L’accord commercial prévoit la création d’un marché continental unique pour les biens et les services, avec la libre circulation des hommes d’affaires et des investissements au sein de la région africaine, explique le communiqué.                                                                                                                  Richards Adeloja, représentant nigérian auprès de l’UA, a présenté l’instrument de ratification au nom de son pays. « L’instrument a été déposé en vue du développement du commerce intra-africain et afin d’approfondir l’intégration sur notre beau continent », selon la source.

Le gouvernement nigérian a ratifié son adhésion à la ZLECA le 11 novembre, avant la date limite du 5 décembre imposée à tous les pays pour valider leur adhésion à l’accord commercial intra-africain.

Le 7 juillet 2019, le Nigeria a signé l’accord de la ZLECA à Niamey lors de la 12e session extraordinaire de l’Assemblée de l’Union africaine. La phase opérationnelle de la ZLECA a été lancée le jour même.

L’entrée en vigueur de l’accord aurait dû intervenir  en juillet 2020. Elle a été cependant repoussée au 1er janvier 2021 en raison de la pandémie de COVID-19, conclu la source. ACP/ZNG/Cfm