Le secrétaire général de l’ONU inquiet  de la situation dans la région  du Tigré

0
306

Kinshasa, 08 décembre 2020 (ACP).- Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a exprimé, lundi, ses « vives » préoccupations face à la situation actuelle dans la région éthiopienne du Tigré, où les troupes gouvernementales affrontent un groupe rebelle, a déclaré  mardi son porte-parole Stéphane Dujarric dans un communiqué,  a annoncé Chine nouvelle le même jour.

Antonio Guterres estime « qu’il est essentiel de restaurer rapidement l’état de droit, dans le plein respect des droits de l’homme, de promouvoir la cohésion sociale, une réconciliation inclusive, ainsi que de rétablir la fourniture des services publics et de garantir un accès humanitaire sans entraves », a indiqué le communiqué.

L’ONU reste totalement déterminée à soutenir l’initiative de l’Union africaine, note le communiqué qui ajoute qu’elle reste également pleinement résolue à mobiliser la pleine capacité des Nations Unies pour fournir un soutien humanitaire aux réfugiés, aux personnes déplacées et à toutes les populations en détresse.

La source rappelle que depuis les premières heures du 4 novembre dernier, le gouvernement éthiopien a entrepris des opérations militaires contre le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) qui dirige la région du même nom.

Les opérations du gouvernement fédéral sont intervenues à la suite de l’attaque du TPLF sur une base de commandement des Forces de défense nationale éthiopiennes à Mekele, la capitale du Tigré. ACP/ZNG/Cfm