Nord-Kivu : Lancement des travaux de réhabilitation de 8 axes routiers du groupement Rusayu à Nyiragongo.

0
614

Rusayu-Nyiragongo, 08 décembre 2020 (ACP).- L’administrateur intérimaire du territoire de Nyiragongo, Edouard Bahati a présidé, lundi 07 décembre, la cérémonie du lancement des travaux de réhabilitation de huit (8) axes routiers dans le groupement de Rusayu, au départ du bureau de la localité de Shanguta, à la limite Ouest de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Exécutés par le Fonds social de la RDC sur financement de la Banque mondiale, ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet Réponse sociale à la crise de la maladie à virus Ebola (PRSMVE). Il vise à donner des emplois temporaires aux personnes vulnérables en vue de promouvoir leur autonomisation financière.

Au total, 2000 personnes, dont 1225 femmes, recrutées par tirage au sort à Rusayu, sont bénéficiaires de ces travaux à Haute intensité de main-d’œuvre(THIMO) pour une durée de 60 jours.

Au-delà de l’objectif principal qui est d’aider les vulnérables financièrement à travers les THIMO, l’aménagement de ces 8 axes routiers d’environ 9 kilomètres, va également faciliter l’évacuation des produits agricoles de plusieurs villages de ce groupement, vers les centres de consommation, notamment la ville de Goma.

Peu avant de donner le premier coup de pioche, l’autorité territoriale a salué l’accompagnement du Fonds social de la RDC car, en plus de procurer de l’emploi temporaire à deux mille de ses administrés, ce projet va certainement contribuer au renforcement de la sécurité dans cette contrée où se cachent souvent des hors-la-loi à la base de l’insécurité dans la partie Ouest de la ville de Goma.

« Je voudrais, à cette occasion, remercier le Fonds social de la République Démocratique du Congo, non seulement pour cette énième initiative de reconstruction de notre province, notre territoire de Nyiragongo, mais aussi pour sa précieuse contribution à la stabilité socioéconomique de nos populations », a affirmé l’administrateur Edouard Bahati qui a, en même temps, exprimé sa gratitude à la Banque Mondiale pour sa marque de solidarité envers le peuple congolais.

Du chef de groupement de Rusayu aux délégués des élus provinciaux dans le territoire de Nyiragongo au chef intérimaire de la chefferie de Bakumu, toute la notabilité locale a garanti son soutien aux travaux.

Car en plus du désenclavement, ce projet vient apporter un plus sur le plan sécuritaire de la contrée souvent considérée comme retranchement des bandits à la base de l’instabilité dans la partie Ouest de la ville de Goma.

Le projet de PRSMVE couvre 29 zones de santé affectées récemment par la maladie à virus Ebola, dont 19 sont situées au Nord-Kivu, a de son coté précisé Didier Mubinzi, chargé des opérations du projet PRSMVE au sein du Fonds social de la République. ACP/ ZNG/Cfm