Plainte contre un militaire à l’auditorat de Bukavu

0
212

Bukavu, 08 décembre 2020(ACP).-Les habitants de Mbobero dans le territoire de Kabare, accompagnés par la nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) viennent de déposer une plainte à l’auditorat militaire, garnison de Bukavu contre un militaire accusé de meurtre.

Selon le président national de la NDSCI, Jean Chrisostome KIJANA, il est plus que temps que la justice se prononce face aux violations des droits humains que subissent les habitants de Mbobero.

Il souhaite voir la justice militaire tenir une audience foraine sur place à Mbobero pour sortir un jugement exemplaire aux éléments indisciplinés avant de rappeler que le meurtre de dimanche était le deuxième cas de meurtre du genre sans compter d’autres cas des violations des droits humains.

La NDSCI dit suspendre toute sa collaboration et sa participation au processus de paix via le bornage de la concession HONGO et exige le retrait des militaires commis à la garde de cette concession appartenant à la famille Kabila et souhaite voir les hommes et les femmes de Mbobero en paix sur leur terre.

Peu avant la plainte au palais de la justice militaire, les habitants de Mbobero et la NDSCI ont marché jusqu’au gouvernorat de province à Labotte où un mémorandum adressé au président de la république a été déposé.

Dimanche dernier, le jeune homme Patric Kafarire a été mortellement touché par une balle tiré par un militaire commis à la concession, sujet de controverse dû aux limites entre les habitants et la famille Kabila, rappelle-t-on.  ACP/ZNG/Cfm