Le Soudan dans l’attente de son retrait  de la liste des pays soutenant le terrorisme

0
334

Kinshasa, 09 décembre 2020 (ACP).- Le Premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok,  a indiqué que son pays attend toujours que les États-Unis  le retirent  de la liste noire des pays soutenant le terrorisme, ont rapporté mercredi les médias internationaux.

Les sources indiquent que Washington a annoncé retirer totalement de la liste des pays «particulièrement préoccupants» en matière de liberté religieuse le Soudan.

Un peu plus d’un mois après l’annonce  à la Maison Blanche d’un accord entre le Soudan et Israël, le projet de Donald Trump pourrait déjà avoir du plomb dans l’aile.

Les autorités soudanaises avaient donné leur accord à une condition : pas de réchauffement avec Tel-Aviv tant que les États-Unis ne rétablissent pas l’immunité juridique du Soudan.

Pour l’heure, Khartoum peut toujours être la cible d’éventuelles poursuites devant les tribunaux américains pour compenser les victimes du terrorisme et leur verser des indemnités.

Tout se joue au Congrès, précisent les sources, avant d’ajouter que tous les regards sont désormais tournés vers le Congrès américain qui dans les prochains jours pourrait voter ou non cette loi d’immunité.

Et selon le New York Times, l’administration Trump et Israël se livrent en ce moment à un intense lobbying auprès des membres du Congrès. Mais la partie n’est pas gagnée puisque deux sénateurs démocrates s’opposent frontalement à ce texte de loi.

Or, c’est toute la crainte de Washington et Tel-Aviv, si l’immunité n’est pas levée et que le Soudan refuse finalement de signer le pacte Abraham avec Israël, cela pourrait créer un précédent qui viendrait enrayer la stratégie israélienne de réconciliation avec les pays arabes. ACP/Fng/Kayu/KJI/CKM