L’ONGD/AMENSCO et la direction de l’Emploi des jeunes sensibilisent contre le VIH/SIDA

0
338

Kinshasa, 09 décembre. 2020  (ACP).-  L’ONGD « Amis de l’enseignant congolais » (AMENSCO), en collaboration avec la direction de l’Emploi et entrepreunariat des jeunes du ministère de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté ont sensibilisé, mardi, dans la commune de Kalamu,   une centaine des leaders et membres des ONGD de la ville de Kinshasa, partenaires à la direction de l’Emploi des jeunes contre le VIH/SIDA.

Le directeur de l’Emploi des jeunes, Ferdinand Luki, a inscrit cette activité dans le cadre de la Journée internationale de la lutte contre les violences faites à la femme sous le thème « Le risque imposé par la COVID-19 avec remède que les femmes doivent dénoncer ».

Il  a relevé que ce fléau, vieux de plusieurs décennies, fait joindre par un autre non de moindre, à savoir : la pandémie de Coronavirus qui ravage le monde entier actuellement, avant d’attirer l’attention des participants sur le fait que le VIH/SIDA reste et garde sa virulence, étant donné la non découverte des médicaments appropriés pouvant y mettre fin.

M. Luki a demandé à la population d’oublier la tendance à négliger cette maladie par le non respect des règles à observer pour l’éviter notamment des objets tranchants, le contact sexuel, la transfusion sanguine, ajoutant qu’il en est de même pour la COVID-19 en ce qui concerne le respect des mesures barrières.

Aussi, il a lancé un appel aux ministères de la Jeunesse, de l’ESPT ainsi que l’ESU de veiller aux différentes campagnes de sensibilisation contre le VIH/SIDA dans leurs secteurs respectifs comme c’est le cas pour la COVID-19 dont les mesures barrières doivent être de stricte application.

Pour sa part, le secrétaire général de l’AMENSCO/SIDA, Mwaka Crispin, a encouragé les membres leaders des ONGDs présents, à savoir : ASUREP, Tout capable, FRACAB, ADBS de tout mettre en œuvre pour conscientiser la population que le VIH/SIDA au même degré que la COVID-19 et prendre des précautions pour les éviter.

Les  participants ont manifesté leur volonté de s’approprier des enseignements acquis et ont garanti d’en être des  porte-paroles auprès de la communauté, avant  de formuler le vœu de s’associer à l’AMENSCO dans leur campagne dans les écoles et les milieux de travail spécialement dans les cellules Genre. ACP/Kayu/KJI