Kongo central : une campagne de sensibilisation de la population sur le viol annoncée à Mbanza-Ngungu

0
238

Mbanza-Ngungu, 10 décembre 2020 (ACP).- Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Mbanza-Ngungu, Henri Pami Mayala a annoncé, mercredi dans un entretien avec l’ACP, l’organisation prochaine dans sa juridiction d’une campagne de sensibilisation sur le viol.

Il a indiqué que cette sensibilisation, qui sera accompagnée par des associations et ONG œuvrant dans cette entité, aura à faire comprendre à toutes les couches de la population de Mbanza-Ngungu les dangers encourus par une personne qui commet une infraction de viol, soulignant que la majorité de cette population est constituée des analphabètes ignorant la législation en cette matière.

Le but de cette campagne est de réduire ces actes sur toute l’étendue de cette partie du Kongo Central où, a noté le procureur, ses services sont saisis de plusieurs dossiers de viol.

Les jeunes gens arrêtés sont souvent étonnés de se voir accusés de viol à un enfant de moins de 18 ans qu’ils considéraient comme copain ou copine, a notamment relevé Henri Pami Mayala qui a rappelé que la législation de la RDC prévoit au minimum sept ans d’emprisonnement plus amande pour un violeur d’un mineur.

Il a prévenu que les circonstances pour ce cas sont plus aggravantes lorsqu’il s’agit d’un certain nombre de personnes bien indiquées,notamment les médecins, les instituteurs, les pasteurs, les parents et alliés. « Comme procureur de la République, ma mission est de rechercher les infractions, mettre la main sur les auteurs et,
éventuellement, les poursuivre devant les cours et tribunaux mais, il est d’après moi convenable de commencer par prévenir grâce à la sensibilisation, vulgarisation et formation », a-t-il conclu. ACP/FNG/Awa