Campagne de sensibilisation communautaire au changement social dans la zone de santé de Kenge au Kwango

0
190

Kenge, 11 décembre 2020 (ACP).- La société civile santé du Kwango, a organisé du 08 au 09 décembre 2020 à Kenge, une campagne de sensibilisation communautaire (SC) au changement social et comportement face au paludisme chez les femmes enceintes dans la zone de santé de cette ville dans le cadre du projet Transformer le Traitement Préventif Intermittent pour une grossesse Optimale (TIPTOP), avec l’appui financier du partenaire jhpiego, dans le but d’encourager ces dernières à totaliser au moins 4 consultations prénatales (CPN) et 3 doses SP pour une bonne naissance.

Selon le Secrétaire exécutif provincial de la société civile santé du Kwango et responsable des activités de communication des organisations de la SC dans l’appui du projet TIPTOP, Jean-Jacques Kisaka, lorsqu’une femme n’atteint pas les 4 CPN et 3 doses de SP est une antivaleur, indiquant que toute personne soucieuse d’un changement est capable de l’apporter dans son environnement pour lutter contre les antivaleurs.

M. Kisaka a, lors de son exposé sur le cahier de poche de l’organisation de la SC, invité les participants à impliquer la communauté à l’action pour analyser la situation, identifier le problème lié au changement de comportement aussi à la communication dans le changement de comportement, identifier les limites, les pistes de solution, pour y parvenir, trois types de communications ont été envisagés à savoir, la communication d’ouvertures, la communication interpersonnelle et la communication communautaire. Le point focal du projet TIPTOP au Kwango, Michee Mitondo, a fait savoir que sa structure intervient dans trois zones de santé (ZS) de 3 provinces sélectionnées. Il s’agit de zone de santé de Kenge dans la province du Kwango, zone de santé de Bulungu dans la province du Kwilu et zone de santé de Kunda dans la province du Maniema pour une durée de 5 ans. Ce projet qui a commencé au Kwango en 2017 prendra fin en 2022.

Par ailleurs, le médecin chef de zone de Kenge, le Dr Leon Makambu, a indiqué qu’une bonne naissance passe par une bonne consultation prénatale (CPN), car plusieurs femmes enceintes meurent faute d’un suivi adéquat au début de la grossesse jusqu’à l’accouchement.  Pour lui, la CPN aide à gérer l’état de la mère et du fœtus que la maman porte. Elle aide également à planifier sur le mode d’accouchement et sur son état de santé. « Toute femme enceinte qui pose un problème de santé, son traitement c’est à l’hôpital et non à la maison « , a insisté le Dr Makambu. ACP/Kayu/Nig