Caritas Congo Asbl présente une analyse du budget 2018 face aux priorités nationales des ODD

0
332

Kinshasa, 14 décembre 2020 (ACP).-La Caritas Congo Asbl, sous la direction du vice-ministre du Budget, Félix Moma Kitenge, a présenté le week-end à Kinshasa, une étude analysée de l’exécution du budget 2018 de la RDC, le qualifiant d’un outil par excellence de la traduction de la politique gouvernementale, sous l’angle des Objectifs de Développement durable (ODD).

Ce document  de 90 pages, mis à la disposition des membres de la Société civile et des partenaires au développement et financé par le PNUD, cadre avec l’Agenda 2030. Il passe en revue les questions essentielles de la nature du budget par rapport aux ODD d’une part, et de la politique fiscale et budgétaire en RDC d’autre part, sous le prisme des ODD.

Ce document regroupe les principales recommandations en quatre points: alignement du cadre budgétaire sur les priorités nationales ODD, allocations budgétaires (votées et exécutées) dédiées aux ODD, efficacité de la politique budgétaire et promotion des best practices.

Dans l’avant-propos de cette étude, le Représentant résident du PNUD en RDC, Dominic SAM, a relevé que « les résultats de l’étude montrent globalement un faible alignement du budget 2018 aux priorités ODD. En effet, bien que des progrès budgétaires aient été constatés dans les ODD1-5-10-16-17, les crédits budgétaires alloués aux autres sont demeurés en deçà de leur niveau optimal.

Par-delà ce déficit, l’intérêt de l’étude réside dans la pertinence et la qualité de ses recommandations dans la mesure ou l’étude propose, en effet, des pistes de formulation des cadres budgétaires orientés sur les ODD et des stratégies d’alignement des investissements publics sur les ODD, qui contribueront, nous en sommes persuadés, à améliorer le niveau d’alignement des budgets ultérieurs aux priorités ODD ». 

De son côté, M. Boniface Nakwagelewiata Deagbob secrétaire exécutif de Caritas Congo ASBL, a estimé,  dans la préface dudit rapport, qu’« A propos de l’alignement du cadre budgétaire sur les priorités nationales ODD, les analyses ont démontré que le Budget 2018 n’a pas été aligné aux ODD. Plusieurs arguments attestent cela ». Il souligne que «L’étude propose des recommandations structurelles et correctives pour l’alignement efficace des Budgets de l’Etat congolais sur ses priorités ODD de manière claire et pertinente. L’importance de ces recommandations est telle qu’elles requièrent une action véritablement citoyenne pour leur mise en œuvre afin de permettre au Gouvernement congolais de remplir les engagements pris dans le cadre de l’Agenda 2030 ».

 C’est dans cette perspective que M. Deagbo a rassuré que  « Caritas Congo Asbl va consacrer, dans le cadre du partenariat multi-acteurs, de la mise en œuvre des Objectifs de Développement, poursuivre et élargir les actions relevées à la base ».

Des recommandations structurelles et correctives

Le rapport note que  les Chefs d’Etat et de Gouvernement de 193 pays membres de l’ONU ont adopté la résolution n° 70/1 portant sur le « Programme international de développement durable à l’horizon 2030 », largement connu sous le vocable des Objectifs de Développement Durable (ODD), lors de la 70ème Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2015.  Cette feuille de route internationale commune de la transition vers un développement durable, s’adresse à tous les acteurs : Gouvernements, collectivités, entreprises, syndicats, citoyens et les Etats, a une importance considérable dans sa réalisation, d’autant plus que le financement public supplémentaire pour atteindre les ODD est également important (environ 10 à 18,38 milliards USD) l’an, entre 2016 et 2030. ACP/Kayu/Nig/NKV/MNI