Plus de 500 cas de violences domestiques enregistrées à Kinshasa entre mars et novembre 2020

0
262

Kinshasa, 14 Déc. 2020 (ACP).- Plus de 500 cas de violences domestiques ont été enregistrés dans la ville province Kinshasa entre les mois de mars et celui de novembre 2020, indique le rapport synthèse de monitoring du Forum des Femmes citoyennes et engagées pour la gouvernance, la démocratie et le développement (FOFECEGDD) parvenu lundi à l’ACP.

Selon la source, l’on dénombre au total 513 victimes enregistrées dont la plupart ont subi des violences physiques. «775 appels ont été enregistrés par le call center mis en place par le FOFECEGDD. Sur les  100%  des victimes enregistrées, 32.7% concernent les violences physiques, 4% pour les violences sexuelles, 3% les violences économiques, 57% pour les violences psychologiques, 1% pour les meurtres, 2% sur la privation de liberté et 1% pour la cyber violence au cours de la période de l’état d’urgence, décrété par le Chef de l’Etat», rapporte la présidente du FOFECEGDD, Marie Lukusa Kadima.

 «Après l’état d’urgence,  il y a eu 16% des violences physiques, 3% de violence sexuelle, 17% des violences économiques, 52% des violences psychologiques, 0% de meurtre, 2% de privation de liberté et 0% de cyber violence».

Cependant, seules 30 victimes ont bénéficié de l’accompagnement du FOFECEGDD, avec l’appui de l’ambassade de Suisse en RDC dont 20 sur le plan médical et 10 sur le plan juridique.

Plusieurs personnalités avaient pris part à la présentation de ce rapport notamment les représentants des organisations de la société civile et les organisations internationales à l’instar du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Pour rappel, le Forum des Femmes citoyennes et engagées pour la gouvernance, la démocratie et le développement (FOFECEGDD) a été créé en Avril 2018. ACP/Kayu/Nig/NKV/MNI