Boko Haram revendique l’enlèvement des 333 lycéens de Katsina

0
193

Kinshasa, 15 décembre 2020 (ACP).Boko Haram a revendiqué mardi l’enlèvement des 333 lycéens de Katsina dans le nord-ouest du Nigeria, ont rapporté le même jour les médias internationaux.

Les sources indiquent que dans un message vocal, le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau révèle que ses éléments sont derrière ce rapt qui a plongé de nombreuses familles dans l’inquiétude.

Cet enlèvement a eu lieu le 12 décembre dernier, dans un établissement d’enseignement secondaire à des centaines de kilomètres du territoire de Boko Haram, qui opère habituellement dans le nord-est du pays.

Plus d’une centaine d’hommes armés à moto avait attaqué dans la nuit de vendredi à samedi, cette école rurale située dans la ville de Kankara.

Des centaines d’adolescents avaient fui dans la brousse.

Cet enlèvement, selon les sources, avait d’abord été attribué à un groupe de personnes qui terrorise les habitants de cette région instable.

Lundi, le hashtag BringBackOurboys “ramenez nos garçons” était l’un des plus partagé sur les réseaux sociaux nigérians, rappelant celui utilisé en 2014, lorsque les 276 adolescentes de Chibok avaient été kidnappées.

  Le même lundi soir, le gouverneur de l’État de Katsina a annoncé qu’une quinzaine de jeunes avaient été retrouvés près de la forêt de Zamfara, et qu’une opération de sauvetage était en cours.

Ce kidnapping de masse a été condamné par le président Buhari.

Le secteur de l’industrie du Maroc a récupéré plus de 96% des emplois perdus

Kinshasa, 15 décembre 2020 (ACP).) — Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique du Maroc,  Moulay Hafid Elalamy a révélé que le secteur de l’industrie a récupéré plus de 96% des emplois temporairement perdus, avant de faire  remarquer que la pandémie de COVID-19 a créé des problèmes majeurs au niveau de l’économie marocaine,  ont rapporté mardi les médias internationaux.

Moulay Hafid Elalamy, qui s’exprimait lundi au parlement, a souligné que les options stratégiques du Royaume ont donné des résultats positifs, justifiant cela par le fait que les secteurs dans lesquels le Maroc a investi sont à un niveau élevé.

En ce qui concerne le secteur du textile et de l’habillement, qui a connu une baisse significative au niveau international, il a expliqué que « les derniers mois ont affiché une croissance significative pour ce secteur, après une perte de 40% des emplois, soulignant que  » le secteur de l’automobile a dépassé 104% des emplois créés en octobre par rapport à 2019.

Le taux de reprise des postes d’emploi est de 99% dans les secteurs de l’offshoring, 94% dans l’électrique et l’électronique et 96% dans le secteur de la chimie et de la parachimie. Seule l’industrie aéronautique affiche une baisse de 14%.

Le ministre a affirmé que l’industrie marocaine est en train de surmonter les dégâts de la phase difficile qu’elle a traversée sous l’effet de la pandémie, faisant savoir que son département a travaillé sur tous les secteurs dans le but de les redresser et de préserver les emplois.

À cet égard, il a indiqué que les objectifs du plan d’accélération industrielle, qui a fixé 500.000 emplois en 2020, ont déjà été atteints à la fin de 2019, selon les données de la Caisse de sécurité sociale et de la Commission de planification, ajoutant que « la pandémie a engendré de nouveaux problèmes « . En effet, malgré la création de 50.000 emplois, près de 74.000 autres ont été perdus au cours de cette période, soit une perte de 24.000 emplois, a-t-il expliqué. ACP/FNG/Zng/GGK