Le Comité de conjoncture économique note la stabilité du franc congolais à l’indicatif comme au parallèle

0
327

Kinshasa, 15 décembre 2020 (ACP)- Le Comité de conjoncture économique (CCE) a noté la stabilité du franc congolais à l’indicatif (1968,58) et au parallèle (2018,83), au cours de sa réunion hebdomadaire de mardi, présidée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Selon le vice-Premier ministre, ministre du Plan, Élysée Munembwe qui a fait le compte-rendu de cette séance de travail, cette stabilité est dûe au respect du pacte de stabilité économique signé entre le Gouvernement central  et la Banque centrale du Congo (BCC).

Le Comité de conjoncture économique a passé en revue les paramètres macro-économiques qui indiquent une légère accélération du rythme de formation de prix au cours de la deuxième semaine du mois de décembre, augmentant ainsi l’inflation à 0,127% contre 0,120% la semaine dernière.

Cette situation, a souligné Élysée Munembwe, est due à la hausse de certains produits tels que les céréales, les viandes, les huiles, les légumes, les vêtements, les chaussures, mais également au paiement des frais scolaires.

Quant à l’évolution de la conjoncture économique à court terme, le Comité de conjoncture économique a fait savoir que les chefs d’entreprises ont été peu optimistes, tel que renseigné par le baromètre de la Banque Centrale du Congo. « Ceci est attesté par un solde global brut d’option de  4,3% après 5,4% au mois d’octobre dernier, et s’explique par le repli de la confiance dans le secteur de la construction et celui de l’industrie extractive », a affirmé le vice-Premier ministre, ministre du Plan.

Le Comité de conjoncture économique a également constaté l’augmentation de la production en énergie électrique, soutenue par la mise en service du groupe G24 de la centrale hydroélectrique d’Inga 2 ainsi que l’augmentation du temps de fonctionnement du groupe numéro 6 d’Inga 1.

Il a été noté aussi la consommation du ciment consécutive à la contraction de 25% de la production locale.

Outre la note de conjoncture économique, le comité de conjoncture économique a examiné la note relative au secteur minier. A ce propos le Comité de conjoncture économique a observé une évolution à la hausse des prix des métaux à l’exception du Cobalt qui a baissé.

Par ailleurs, en vue de faire face à la deuxième vague de la pandémie de COVID-19, qui secoue déjà le pays avec plusieurs cas confirmés à Kinshasa et en provinces, le Comité de conjoncture économique a insisté sur l’observance des mesures barrières.

« …Devant l’augmentation sans cesse croissante des cas testés positifs au Coronavirus, le Comité de conjoncture économique appelle à nouveau la population au respect des mesures barrières pour stopper la chaîne de contamination », a dit Mme le vice-Premier ministre, ministre du Plan Élysée Munembwe.

ACP/FNG/Zng/GGK