Le Président de la République exhorte les Congolais à contribuer au développement du secteur touristique

0
846

Kinshasa, 15 décembre 2020 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a exhorté les participants au 1er Salon international du tourisme à contribuer à la création des conditions propices au développement du secteur touristique en RDC, à l’ouverture, mardi au Musée national, de ces assises.

«L’heure est venue pour les autorités publiques, les secteurs privés et la société civile, d’apporter des réponses appropriées en vue de relever les défis du redécollage du tourisme en RDC», a martelé le Chef de l’Etat, plaidant pour que le secteur touristique puisse recevoir une impulsion au plus haut niveau, notamment par la mise en œuvre des projets qui permettront à la RDC de se positionner comme un hub touristique mondial.

«Le tourisme est actuellement l’une des industries des services au monde et un puissant générateur des richesses des emplois. C’est un secteur qui n’a cessé de croitre et de se diversifier au point de devenir dans le monde l’un des secteurs économiques le plus dynamique», a affirmé le Président Tshisekedi, soulignant que l’accroissement du revenu touristique profite aussi bien aux économies émergeantes qu’au pays développer.

Le Chef de l’Etat a fait savoir que durant ces dernières années, les exportations touristiques ont augmenté que celles des marchandises, réduisant ainsi le déficit de la balance de payement de nombreux pays. Il a cependant déploré que les résultats de performance récoltés sous d’autres cieux restent très faibles en RDC, «alors que ce pays regorge d’une diversité exceptionnel de paysage, de faune, de flore et de culture. Aussi, il est clairement établi que le tourisme en RDC possède un énorme potentiel de transformation, de création d’emplois  et de croissance lucrative».

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a rappelé que dans son programme le secteur du tourisme figure comme facteur de diversification économique. Raison pour laquelle, a-t-il dit, «j’ai instruit en son temps le gouvernement  d’en faire un pilier de la croissance économique en vue d’attirer pleinement d’avantages».

Le Président de la République s’est dit convaincu que les travaux de ce premier Salon international du tourisme consacré à l’investissement et promotion du tourisme en RDC aborderont les questions relatives notamment  aux enjeux sécuritaires, à la disponibilité des infrastructure touristique et à la qualité du personnel touristique.

Le ministre du tourisme Yves Mbukulu Zola a, pour sa part,  soutenu qu’avec près de 450 ethnies, la RDC est un véritable sanctuaire pour de nombreuses espèces de plantes et d’animaux, dont certaines sont endémique comme le Bonobo, l’Okapi et la Girafe.

Il a souligné des efforts menés dans le cadre de la conservation de ces espèces à travers la viabilisation de la gestion de différents parcs et aires protégées du pays.

Selon lui, les résultats récoltés sont encourageants. Cela a été prouvé, notamment par la cotation en 2017 du parc national des Virunga parmi les meilleures destinations touristiques du monde, tandis qu’en 2020 ce fut le tour du parc national de Kahuzi-Biega.

Yves Mbukulu Zola a fait savoir que son ministère s’emploie à  porter des actions susceptibles d’entraîner le dynamisme nécessaire à l’essor touristique afin de matérialiser la vision du Chef de l’État.

«Tout en faisant preuve de détermination, nous saurons transformer les affres de la pandémie en opportunités de développement du tourisme grâce aux partenaires, en élaborant deux instruments de planification du développement du tourisme, à savoir le plan directeur national du tourisme, la politique et la stratégie nationale du tourisme»,  a-t-il déclaré.

Le ministre du Tourisme a révélé que le pays compte recevoir d’ici 2030, plusieurs millions de touristes tout en mobilisant au passage  1.500.000 touristes à l’horizon 2023 et 2.500.000 d’ici 2025. Le pays, poursuit-il, compte également accroître sa capacité hôtelière de 30.000 lits, sans oublier des investissements de la hauteur de 2,2 milliards de dollars dans la réhabilitation et le développement des infrastructures touristiques en vue de créer plus de 200.000 emplois sur la même période.

L’objectif majeur de ce 1er Salon du tourisme, dont le thème choisi est : «l’investissement et promotion du tourisme en RDC»,  est  de promouvoir la destination RDC, de réfléchir et d’échanger sur la valorisation et l’accessibilité de l’offre touristique pour enfin en dégager les opportunités d’affaires qui se présentent au Congo.

Ce salon constitue un cadre d’appel aux investisseurs et de recherche de financement des projets d’intérêt touristique porté par des opérateurs privés ainsi que par des entités ou structures publiques. Il mettra en exergue, pendant les deux jours, tous les segments du tourisme.

Plusieurs événements et activités sont prévus notamment les  expositions, les conférences, la nomination des ambassadeurs de la RDC tourisme ainsi que la remise des diplômes aux meilleurs opérateurs touristiques. ACP/Awa