Ouverture à Matadi de l’atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités des parties prenantes du processus APA

0
218

Matadi, 15 décembre 2020 (ACP).- Le représentant du ministre provincial de l’environnement du Kongo Central, le directeur de cabinet Gérard Biyudi Kinda a ouvert, mardi en la salle Bilolo à Matadi, l’atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités des parties prenantes du processus d’accès aux ressources génétiques et de partage des avantages (APA).Une trentaine de personnes participent à cet atelier de trois jours (du 15 au 17 décembre 2020), dont l’objectif est de renforcer les capacités des parties prenantes, accroître leur niveau des connaissances sur les principes clés et obligations fondamentales du protocole de Nagoya sur l’APA, ainsi que les dispositions pertinentes de la loi n°14/003 de 2014 relative à la conservation de la nature dans sa partie APA.

Dans son mot de circonstance, le représentant du ministre provincial de l’environnement a rendu hommage au Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour son engagement à maintenir la paix à travers le pays, gage de tout développement durable.

Il a, au nom du gouvernement provincial piloté par le gouverneur Atou Matubuana Nkuluki, remercié les organisateurs de cet atelier mais aussi les partenaires techniques et financiers qui accompagnent ce projet pour avoir retenu le Kongo Central comme l’une des trois provinces de la République bénéficiaires des connaissances sur les principes et obligations fondamentales du protocole de Nagoya autour du projet de la mise en œuvre de l’APA.

Dans la même circonstance, le coordonnateur du projet APA, Henry Muyembe Ngasili a indiqué que cet atelier s’inscrit dans le cadre du plan de travail annuel de stabilité de coordination de ce projet.

Étant donné que le projet APA vise la mise en oeuvre du processus en RDC, il est nécessaire pour que cette mise en  oeuvre soit effective afin de procéder à la réalisation d’un certain nombre d’activités, notamment la sensibilisation et la formation des acteurs de ce secteur.

Cela, a-t-il assuré, va permettre de consulter ces acteurs par rapport à quelques livrables qui ont été produits par les consultants mobilisés dans le cadre de ce projet.

Il a ajouté qu’il se réfère à leur expertise afin d’user des expériences commises dans les activités respectives, de façon à émettre des avis sur les différents documents pour les consolider et mettre à la disposition des publics. ACP/Awa