Le Dr Muyembe salue les mesures préventives contre la Covid-19

0
321

Kinshasa, 17 Décembre 2020(ACP).- Le coordonnateur de la riposte contre la COVID-19, Dr Jean-Jacques Muyembe a, dans son intervention, jeudi au colloque pluridisplinnaire sur le développement et la renaissance de la RDC, à l’Université catholique du Congo(UCC), salué l’instauration du couvre feu sur toute l’étendue de la RDC, décrétée par le gouvernement ainsi que d’autres mesures préventives prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus.

Outre le couvre feu, le Dr Muyembe a cité notamment l’observance obligatoire des gestes barrières, à savoir le port de masque, le lavage de mains et la distanciation, le test obligatoire à l’entrée et la sortie du territoire congolais et la limitation du nombre de personnes dans un rassemblement.

Le Dr Muyembe qui est intervenu sur le thème : « 60 ans  après l’indépendance, quel bilan et quelles perspectives dans la lutte contre les maladies émergentes et re-émergentes », a appelé la population à la vigilance, à la bonne gestion de l’environnement, à la bonne alimentation et à l’application des règles d’hygiènes pour prévenir des maladies.

 Nécessité pour la RDC de se ressaisir pour son avenir économique

Le Pr Evariste Mabi Mulumba qui est également intervenu au cours de ce colloque, a exprimé la nécessité pour la RDC de se ressaisir pour son avenir économique.

Exposant sur le thème : « la pratique économique de la RDC depuis l’indépendance et les perspectives d’un développement durable », le Pr Mabi Mulumba a aussi souligné la nécessité de créer les richesses, les investissements et les entreprises, et aussi d’appliquer le code minier et de développer de partenariats au bénéfice de la République.

Auparavant, il avait présenté la politique économique congolaise depuis l’accession du pays à l’indépendance à ce jour.

Plaidoyer pour le renforcement de la conscience citoyenne en RDC

Dans le même cadre, le secrétaire général académique de l’UCC, le Pr Jean Anaotsho a plaidé, dans son exposé sur « les dérives et défis politique congolaise », pour le renforcement de la conscience citoyenne en RDC.

« Nous devons devenir des citoyens. On ne nait pas citoyen mais on le devient » a-t-il dit, avant de s’appesantir sur  l’amour de la patrie, le respect du bien commun et l’esprit national et de fustiger l’ethnicité et le tribalisme.

Il a également évoqué d’autres défis à relever pour faire face aux dérives politiques à savoir, une armée dissuasive, la cohésion nationale, une bonne administration.

Appel au rapprochement des administrateurs des administrés

Le Pr Thomas Munayi a, quant à lui, appelé à un rapprochement entre les administrateurs et les administrés pour une bonne gouvernance et le développement du pays, dans son exposé sur le thème : «  les véritables  enjeux des différents découpages territoriaux dans le Congo indépendant 1960-2015 ».

Le Pr Thomas Munayi s’est interrogé sur les enjeux du découpage territorial (allant de 6 provinces à l’époque coloniale, à 9 puis 11 et à 26 actuellement), avant de déplorer les difficultés de la prise en charge notamment des Assemblées provinciales. ACP/ZNG/Awa