Le chef de travaux Richard  Mavuela  Maniansa proclamé docteur en sciences appliquées à l’UPN

0
582

Kinshasa, 18 décembre 2020 (ACP).- Le chef de travaux  Richard  Mavuela  Maniansa a été proclamé jeudi, docteur en sciences appliquées à l’Université pédagogique nationale (UPN) avec la mention « la plus grande distinction », à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée « Pertinence du bruit de fond dans le suivi et la détection des défauts des machines tournantes. Cas de moteur asynchrone triphasé ».

Cette étude doctorale montre la pertinence de bruit dans le suivi et la détection des défauts des machines tournantes. « Grâce à l’évolution de technologie, il est possible de procéder à un suivi et à un contrôle de la détection de la moindre défaillance ou disfonctionnement d’une machine tournante durant son fonctionnement », a dit le récipiendaire. L’impact de bruit de fond dans l’analyse des signaux captés, a-t-il poursuivi, peut immédiatement influencer la détection de la défaillance de façon précoce.

Mavuela  Maniansa  a  soutenu que la démarche utilisée dans cette étude, permet de garantir et d’assurer la sécurité des biens et des personnes, de respecter les contraintes d’environnement, d’optimiser les opérations de maintenance en pratiquant la maintenance conditionnelle ou prédictive en prenant en compte des différents paramètres tels que les vibrations et les bruits.

Il est ainsi possible, a-t-il ajouté, de caractériser  la plupart des défauts et mouvais fonctionnements à partir de la connaissance ou de la modélisation physique de ces phénomènes. Il a également procédé à l’expérimentation de banc d’essai réalisé au laboratoire de l’Institut supérieur des techniques appliquées de Kinshasa (ISTA/KIN) et dont les résultats ont été comparés à ceux de simulation, soulignant que le bruit de fond permet une surveillance fiable et extrêmement fine des machines tournantes à travers l’analyse vibratoire des signaux etc.

Le jury examinateur de cette thèse d’orientation électronique, a été composé des professeurs de l’UPN, de l’ISTA et de l’Université de Kinshasa (UNIKIN). La séance académique a été présidée par le recteur de l’UPN, le Pr Simon Masamba.

ACP/Ngayama et Mubaka