Les éléments de la police interdits d’exiger des amendes à toute personne interpellée pendant le couvre feu

0
574

Kinshasa, 18 décembre 2020 (ACP).-  Le commissaire provincial de la PNC de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo Kitenge, a expliqué aux cadres  de la police, les nouvelles mesures arrêtées pour la conduite du couvre feu, notamment l’interdiction d’exiger des amendes à toute personne qui sera interpellée pendant cette période qui débute vendredi, sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa, de 21 heures à 5 heures du matin.

C’était au cours de la réunion qu’il a tenu, jeudi, à l’Hôtel de ville de Kinshasa dans la commune de Gombe, à l’intention des commandants des districts, ceux des commissariats de la police et autres services de sécurité, autour des nouvelles instructions du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour contrer 2ème vague de la COVID-19 et  la conduite à suivre des éléments de la PNC pendant ladite période. Il a fait savoir que les mesures prises par les autorités du pays ne doivent souffrir de  leur application, précisant que seuls  les personnes et services ci-après sont autorisés  à  circuler ou  à fonctionner  pendant  cette période : les pharmacies,  les ambulances, les personnes malades, les camions de distribution des pains, les équipages de compagnies d’aviation, ainsi que les camions des marchandises  en provenance de l’intérieur du pays.   Il a rappelé  la mission des éléments de la PNC, celle de faire respecter les gestes barrières contre la COVID-19 à travers la ville, entre autres : le port des masques, le lavage des mains, la distanciation sociale, ainsi que  le regroupement des personnes  ne dépassant pas plus de 10 personnes.

Garder les interpelés et les libérer à 5 heures du matin

 Par ailleurs, le commissaire provincial de la PNC de la ville de Kinshasa a instruit les policiers à garder et protéger en tout humanisme les personnes  qui seront interpellées la nuit et prévoir leur relaxation dès 5 heures  du matin. Pour ce qui est des églises, l’autorité de la police a déclaré que celles-ci sont interdites d’occuper les voies publiques pendant les heures des cultes avant de signaler que l’Hôtel de ville de Kinshasa n’a nullement  délivré  des macarons spéciaux pour une quelconque catégorie des personnes en rapport  avec  le couvre-feu.

Il a, enfin, appelé chacun à faire preuve de professionnalisme durant cette période, en vue de rencontrer la vision du Chef de l’Etat qui ne jure que  sur la sécurité et la quiétude de la population.  ACP/Kayu/Nig