Stabilité relative à l’indicatif du Franc congolais  au cours de la semaine  du 14 au 20 décembre 2020

0
539

 Kinshasa,  19 déc. 2020(ACP)-.Le Franc congolais (FC) est demeuré relativement stable à l’indicatif et au parallèle par rapport à la devise américaine, en se changeant respectivement à 1.970,90 (mille neuf cent soixante-dix, quatre-vingt-dix centimes) FC au cours de la semaine du 14 au 20 décembre 2020   et 2.018 (deux mille dix-huit voir deux mille vingt 2020) FC pour un dollar américain, par rapport à celle du 6 au 13 décembre, indique la Banque centrale du Congo (BCC) dans sa mercuriale sur le rapport du taux de change de la monnaie nationale par rapport aux différentes devises.

Au cours de la semaine du 6 au 13 décembre, le FC s’est négocié à 1.967 (mille neuf cent soixante-sept) FC pour un dollar américain, soit une appréciation relative de la devise nationale face au dollar américain par rapport à la semaine précédente.

La semaine du 16 au 22 du même mois, le Franc congolais était changé à 1.966 le dollar américain à l’indicatif. Il convient de noter qu’au cours du mois de novembre et du décembre en cours, s’observe une stabilité de la devise nationale par rapport aux devises étrangères.

La stabilité de la devise nationale sur le marché interbancaire au cours de la semaine sous examen est consécutive à l’équilibre entre la demande et l’offre en devises pour le renouvellement des stocks pour les festivités de fin d’année 2020.

La stabilité relative sur le marché parallèle est  aussi à mettre à l’actif de la politique du gouvernement et de la Banque centrale du Congo (BCC) visant à contenir l’inflation.

Le Comité de conjoncture économique note par ailleurs, dans son compte rendu de la réunion du mardi 15 décembre, une légère accélération du rythme de formation de prix au cours de la deuxième semaine du mois de décembre, augmentant ainsi l’inflation à 0,127% contre 0,120%  la semaine dernière.

Cette accélération du rythme  de formation des prix des produits sur le marché est due aux mouvements spéculatifs qui accompagnent les fêtes de fin d’années.

Pour rappel, le Comité de conjoncture économique avait réaffirmé, en ce qui concerne les finances publiques,  la gestion orthodoxe  qui avait permis d’avoir un léger déficit, du reste, comblé par des moyens sains, notamment les appuis budgétaires.

Il s’observait cependant que le cadre macroéconomique présentait des perspectives économiques stables à fin décembre  dans un contexte de pression, en termes des dépenses face aux faibles moyens financiers disponibles. ACP/Zng/MPK