François Bozizé et Anicet Georges Dologuélé font désormais équipe

0
190

Kinshasa, 20 décembre 2020 (ACP).- La nouvelle alliance de l’opposition entre Anicet-Georges Dologuélé et le parti de François Bozizé a fait campagne dans les rues de Bangui vendredi 18 décembre malgré la situation sécuritaire tendue, a annocé dimanche la presse locale.

Selon cette source, le ministre de la Communication centrafricain et porte-parole du gouvernement Ange Maxime Kazagui s’est exprimé  samedi dernier  dans un communiqué officiel alors qu’une offensive des groupes armés dans l’Ouest contraint la veille l’ONU à déployer ces casques bleus. Il y dénonce une tentative de coup d’État de la part de l’ancien président François Bozizé, exclu de la présidentielle du 27 décembre prochain.

Dans ce communiqué, les autorités dénoncent par  ailleurs  «les intentions manifestes de marcher sur Bangui» des groupes armés et évoquent des velléités de coup d’État. Si jusqu’à présent son nom n’était que cité à demi-mot derrière l’organisation des derniers événements, le porte-parole du gouvernement  affirme ce samedi matin que François Bozizé est à l’origine encore de « cette tentative de déstabilisation ». Il assure que l’ancien chef d’État s’est attaché les services de mercenaires étrangers en échange de la possibilité pour ceux-ci de piller Bangui pendant 72 heures.

«A l’heure où je vous parle, monsieur François Bozizé Yangouvounda a quitté la ville de Bossangoa où il s’était retranché et se trouve actuellement aux abords de la ville de Bossembélé avec l’intention manifeste de marcher avec ses hommes sur Bangui ». Il s’agit manifestement d’une tentative de coup d’Etat que le gouvernement tient à dénoncer en cette période électorale où le gouvernement cherche à consolider les acquis démocratiques à travers les prochaines consultations. ACP/CL/May