Célébration à Matadi de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose

0
228

Matadi, 21 décembre 2020 (ACP).- Le ministre provincial de la Santé du Kongo Central, Nestor Mandiangu Makita, a présidé week-end dernier dans la salle victoria de Matadi, la célébration de la 25ème journée mondiale de lutte contre la tuberculose (JMLT), placée sous le thème « il est temps d’éliminer la tuberculose en RDC, à travers la promotion du genre, des droits humains, de partenariat public-privé et de l’implication des communautés dans la lutte ».

Selon Mandiangu Makita, cette journée célébrée le 24 mars de chaque année a été décalée cette fois-ci à cause de la pandémie de la Covid-19, avant de rendre hommage au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a pris l’engagement d’assurer la couverture sanitaire universelle à toute la population de la RDC.

Il a noté qu’en dépit des efforts des services de santé dans la détection des maladies ainsi que la gratuité des médicaments contre la tuberculose, le nombre des malades dépistés par rapport à la population générale reste encore faible, soit 70%.

Le ministre provincial de la santé du Kongo Central a reconnu l’augmentation des cas de tuberculose que connait la province du Kongo Central, qui résistent aux traitements usuels et qui demandent des moyens plus coûteux pour les guérir, pour lesquels il a sollicité l’implication de toutes les structures médicales privées et étatiques pour vaincre cette maladie dans cette province.  « Il est temps d’éliminer la tuberculose qui tue au moins 5000 personnes par jour dans le monde, que chaque personne apporte sa pierre à l’édifice pour construire un Congo démocratique et le Kongo Central sans tuberculose d’ici fin 2035 », a-t-il déclaré.

A cette même occasion, le médecin coordonnateur provincial de lèpre et tuberculose, le Dr Ambroise Umba a exhorté les autorités politico-administratives à s’impliquer dans cette lutte contre la tuberculose. La RDC étant l’un des pays les plus touchés par cette maladie, avec 181.609 cas enregistrés en 2019 et 5.683 au Kongo Central.
Il a ainsi invité la population de cette province à se faire dépister afin de permettre l’éradication de cette maladie.
ACP/Kayu/Nig/NKV/MNI