Ralentissement des activités dans plusieurs centres culturels à l’occasion de la 2ème vague de la COVID-19

0
289

Kinshasa, 21 décembre 2020 (ACP).- Plusieurs centres culturels basés dans la ville de Kinshasa ont ralenti leurs activités  au lendemain de l’annonce des nouvelles mesures gouvernementales, en rapport à la lutte contre la 2ème vague de la COVID-19 le jeudi passé, ont affirmé à l’ACP, les responsables de certains établissements lors d’une ronde lundi dans la capitale.

C’est le cas du Musée national de la RDC (MNRDC), où les activités touristiques, les cérémonies festives et les expositions ne sont plus fréquentes et l’Institut français de Kinshasa (IFK), dont la dernière manifestation de masse  a eu lieu, jeudi, dans la soirée, à la Halle de la Gombe, à savoir : le concert de la chanteuse congolaise Céline Banza.  Il en est de  même du Musée d’art contemporain basé à l’Echangeur de Limete, dont les responsables  se sont vus obligés de suspendre les activités, notamment celles liées à la commémoration du 50ème anniversaire de construction de cette tour qui devaient avoir lieu le 11 décembre dernier.

Les salles d’expositions de l’Académie de beaux- arts de Kinshasa (ABA),  les résidences d’artistes, les espaces «Ndaku ya  la vie est belle» dans la commune de Kalamu, le centre «Ne Kongo» dans la commune de Kasa-Vubu, «Les Mwindeurs» dans la commune de N’djili sont également comptés parmi les établissements obligés de fonctionner au rythme de  cette deuxième de la COVID-19.  Pour pallier à cette difficulté, certains organisateurs des manifestations reportées, préfèrent recourir aux réseaux sociaux pour  les tenir. ACP/Kayu/Nig/May