Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi salue les avancées économiques enregistrées dans le cadre du partenariat avec les USA

0
417

Kinshasa, 23 décembre2020 (ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a salué mercredi,  les grandes avancées économiques enregistrées dans le cadre du partenariat win-win avec les Etats Unis d’Amérique, a appris l’ACP du compte twitter de la Présidence de la République.

Selon la source, le Chef de l’Etat l’a fait savoir en réaction à la décision de la Maison Blanche prise le 22 décembre 2020, de la réintégration de la RDC dans le système américain « AGOA ».

« La RDC a réalisé des avancées dans le rétablissement de l’État de droit, la redynamisation des institutions, la protection des citoyens et la création des conditions dans lesquelles la croissance économique de la RDC profite au développement, » note la source.

Les pays éligibles bénéficient notamment, de l’exemption des taxes douanières, l’appui à la relance économique, la suppression des barrières au commerce et aux investissements américains en RDC, la protection des droits des travailleurs internationalement reconnus et les financements directs du commerce entre les deux Etats.

Le Président Donald Trump, rappelle-t-on, a émis mercredi, une proclamation rétablissant l’admissibilité de la RDC aux préférences commerciales offertes par la loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique (AGOA).

Cette décision confirme les progrès réalisés par la RDC pour répondre aux critères rigoureux d’éligibilité établis par le Congrès des Etats Unis et les efforts du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo visant à réformer et à renforcer les institutions de la RDC.

Pour rappel, Félix Tshisekedi avait en juillet, demandé au gouvernement de préparer un « rapport circonstancié » à envoyer aux Etats Unis d’Amérique pour le retour de la RDC dans l’AGOA. La RDC avait été suspendue de ce mécanisme depuis fin décembre 2010.

L’AGOA est une loi sur le développement et les opportunités africaines, mieux une opportunité commerciale pour l’Afrique vers les États-Unis. Elle constitue ainsi une Loi sur la croissance et les possibilités en Afrique.

C’est une loi commerciale des États-Unis qui vise à aider les pays d’Afrique subsaharienne à accroître leur accès au marché américain dans le but d’améliorer le commerce. Elle peut aider les producteurs du continent africain à exporter leurs produits aux États-Unis en franchise de douane. Il n’y a pas de taille requise pour qu’une entreprise soit déclarée admissible, et il n’y a pas de minimum fixé à la quantité de produits qu’elle doit exporter pour bénéficier de l’AGOA.

Aujourd’hui, environ 40 pays d’Afrique subsaharienne bénéficient des effets de la loi AGOA, note-t-on.

 ACP/Luniongo et Khonde