500.000 USD de la République  de Corée  du Sud dans la lutte contre la malnutrition en RDC

0
385

Kinshasa, 24 décembre 2020 ( ACP).- Le gouvernement de la République de Corée du Sud a remis à la République démocratique du Congo (RDC) à travers le Programme alimentaire mondial (PAM), une enveloppe de 500.000 dollars américains pour la lutte contre la  malnutrition inquiétante chez les femmes et les enfants au centre du pays, indique un communiqué   de cette agence onusienne reçu jeudi à l’ACP.

La source précise que le PAM utilisera les fonds dans la province du Kasaï central pour fournir de la nourriture à plus de 2 000 enfants, et pour la formation de plus de 4 000 femmes enceintes et mères allaitantes à une meilleure nutrition, à l’hygiène et à l’allaitement.

Le PAM fournira également de la nourriture à un public plus large pendant la période de soudure ou de « faim » entre les récoltes, tout en promouvant de bonnes pratiques en matière de nutrition et de santé.

La source souligne également que ce financement permet de faire face aux effets néfastes des récents mouvements de population dus à la COVID-19 et d’autres défis dans le centre de la RDC.

Elle souligne que le pays est aujourd’hui confronté à l’une des plus grandes crises alimentaires au monde en termes du nombre de personnes touchées dont le Kasaï central figure parmi les provinces les plus touchées. Dans l’ensemble du pays, 22 millions des personnes souffrent de faim aiguë ; un enfant de moins de cinq ans sur deux souffre de la malnutrition chronique.

«Un décès sur trois chez les jeunes enfants peut être directement attribué à la malnutrition», a soutenu  la même source qui relève la contribution de la  Corée à hauteur de 2,76 millions de dollars au travail du PAM en RDC.

Pour rappel,  le Programme alimentaire mondial des Nations unies est le lauréat du prix Nobel de la Paix 2020 et la plus grande organisation humanitaire au monde. «Nous sauvons des vies dans les situations d’urgence et utilisons l’assistance alimentaire pour construire la paix, la prospérité et favoriser un avenir durable pour les personnes qui se relèvent de conflits, de catastrophes et des impacts du changement climatique», indique-t-on. ACP/FNG/Awa