Donald Trump met son veto au budget annuel de la défense malgré son adoption par une majorité au Congrès

0
180

Kinshasa, 25 décembre 2020 (ACP).- Le président américain Donald Trump a opposé mercredi son veto au projet de Loi d’autorisation de la défense nationale (NDAA) pour l’exercice 2021, et ce malgré l’adoption de ce projet par le Congrès à une majorité qui le met théoriquement à l’abri de tout veto, a annoncé jeudi la presse internationale.

La décision présidentielle fait suite à la menace de M. Trump de bloquer cette loi annuelle de sécurité nationale, qui porte sur un budget de 741 milliards de dollars américains. Pour que ce projet de loi soit tout de même adopté, la Chambre des représentants et le Sénat devront maintenant passer outre ce veto.

De fait, le projet de loi a déjà été adopté au Sénat par 84 voix contre 13, et à la Chambre par 355 voix contre 78. Dans de telles conditions, un veto présidentiel est si rare qu’aucun projet de NDAA n’y a été confronté depuis près de six décennies.

« Je retourne sans mon approbation la proposition H.R. 6395 (…) Mon administration reconnaît l’importance de cette loi pour notre sécurité nationale », a écrit M. Trump dans une déclaration au Congrès visant à informer les législateurs de sa décision.

« Malheureusement, ce projet de loi échoue à inclure un certain nombre de mesures critiques pour notre sécurité nationale, inclut des dispositions qui ne respectent pas les anciens combattants et l’histoire de notre armée, et contredit les efforts de mon administration pour donner la priorité à l’Amérique dans nos décisions de sécurité nationale et de politique étrangère« , a affirmé le président. ACP/FNG/Awa