Des victimes de la démolition des maisons sur l’avenue Irhambo ii demandent réparation

0
243

Bukavu, 25 décembre 2020 (ACP).- Des habitants victimes de la démolition des maisons sur avenue Irhambo II au quartier Nyalukemba en commune d’Ibanda à Bukavu  demandent au chef de leur entité de procéder à la réparation pour préjudices causés.

Ces habitants, dans une lettre adressée au ministre provincial de l’intérieur, demandent le remplacement de leur chef et qu’un procès en justice lui soit ouvert.  Ils disent être une dizaine des ménages à avoir déposé une somme de 200 (deux cents) dollars américains entre les mains de leur chef pour obtenir de lui l’autorisation de construire.  Pour eux grande a été leur surprise de voir qu’après plusieurs années, leur chef s’est fait accompagner le 14 décembre dernier des policiers et d’un groupe de jeunes qui ont procédé par détruire leurs maisons  en violation grave des droits humains.

Le chef du quartier Nyalukemba, Déogratias Kurasa Bahati, contacté, a dit que les maisons détruites sur avenue Irhambo II l’ont été sur ordre du gouverneur de province car ayant été construites dans le cimetière  de la Ruzizi II à Bukavu. Il a fait savoir qu’en sa qualité de chef de quartier, il n’a ni qualité ni compétence de vendre des parcelles de l’Etat, une attribution qui revient au service de cadastre. Déogratias Kurasa rappelle que quand il interdisait la construction sur ce site, tous les péchés du monde étaient tombés sur sa tête et de dire que ces habitants sont des spoliateurs de cimetière avant de leur dire que la voie de la justice leur est libre. ACP/Kayu/Nig