Les cultivateurs du maïs au village Kapelembe appelés à utiliser les variétés améliorées

0
340

Lubumbashi, 25 décembre 2020 (ACP).- Le coordonnateur de l’ONG Mbou Mon Tour (MMT), de Lubumbashi, le professeur John Tshomba de l’université de Lubumbashi a, au cours d’une descente mercredi dans les champs de maïs au village Kapelembe, entité situé à 30 kilomètres de Lubumbashi, invité ces cultivateurs à utiliser les variétés améliorées en vue de lutter contre les insectes ravageurs qui diminuent le rendement.  Selon John Tshomba, la lumière constitue le plus grand métabolisme dans le fonctionnement de la plante, en vue de donner les produits utiles dont les grains, feuilles, tubercules et fruits utiles à la consommation.

Cependant, les insectes ravageurs dont la chenille légionnaire et d’autres, attaquent les feuilles des plantes dont celles de maïs en les trouant, ce qui réduisent l’efficience photosynthétique ou la capacité qu’a la plante de transformer la lumière en produit utile dont le grain en ce qui concerne le maïs.

Pour y remédier, le coordinateur de l’ONG MMT de Lubumbashi, John Tshomba a invité les cultivateurs du maïs à recourir aux variétés améliorées qui sont résistantes face aux attaques des ravageurs en vue de lutter contre la baisse du rendement cultural.  Il les a proposés d’utiliser l’approche préventive dans la lutte contre les ravageurs que d’utiliser le traitement curatif. ACP/Kayu/Nig/CKM