Appel des partenaires au soutien des ONG  d’encadrement des veuves

0
154

Kinshasa, 26 décembre 2020(ACP).La présidente de l’Association pour l’assistance et l’encadrement de la veuve et de l’orphelin (ASSEVO), Pétronelle Pierrette Luvengo a appelé vendredi,  le gouvernement et les partenaires à  soutenir  les actions des organisations de la société civile spécialisées dans l’accompagnement de cette catégorie des personnes, au cours d’une conférence dont le thème était axé sur les ‘’droits fondamentaux de la femme veuve’’ animée dans la commune de Lemba.

« La  veuve a droit à trois  droits  fondamentaux,   celui de l’usage du nom du défunt époux  au cas où elle s’est décidé de ne plus  se remarier, de la succession de ce dernier au même titre que ses parents,  frères et sœurs ainsi que  de la maison conjugale et de la moitié de terre attenantes », a-t-elle dit  avant de déplorer qu’en raison, généralement, de la coutume ou de la tradition ancestrale , ces droits sont bafoués par les proches parents du mari décédé.

La conséquence néfaste de cet  état de chose est qu’il arrive  à beaucoup de veuves  comme aux orphelins de mener une vie de misère  et à la  perte du patrimoine  rentable,  les rendant, ipso facto  incapables de participer à la transformation de la société.

En effet, a-t-elle renchéri,  face au tableau sombre des conditions d’existence d’un bon nombre de veuves,  l’apport des différents partenaires aux organisations s’occupant de la veuve et des orphelins s’avère indispensable.

Car, a-t-elle souligné, celles-ci  une fois bien épaulées,  parviendront à  assister  les veuves démunies  dans leur  autonomisation. ACP/Fng/CL/KJI