Cinquante bus TRANSCO mis en service pour renforcer la mobilité de la population à Kinshasa

0
501

Kinshasa, 29 déc.202 (ACP)- Cinquante (50) nouveaux bus sur les deux cent trente (230) réceptionnés récemment par la Société des transports au Congo (TRANSCO), ont été mis en service le week-end, sur instruction du ministre des Transports et voies de communications, Didier Mazenga Mukanzu, en vue de renforcer la mobilité de la population pendant les fêtes de fin d’année et régler le phénomène des embouteillages observés sur les artères à Kinshasa,  a appris l’ACP lundi dudit ministère.

Le ministre  des Transports  avait visité,  auparavant, les sites de construction  des travaux de saute-mouton  à De bonhomme et Pascal,  deux sites à la base des embouteillages dans l’Est de la ville de Kinshasa. « Des agents de la Commission nationale de la prévention routière, assistés des éléments de la Police de circulation routière, seront déployés au niveau de De bonhomme et Pascal pour régler la circulation des véhicules », a indiqué le ministre des Transports et voies de communications, ajoutant que la route Kulumba a été  retenue comme une déviation devant servir aux véhicules en retour  de Kingasani vers le centre-ville et ceux en partance de l’aéroport exploiteront l’autre sens.

A propos de l’arrivée des autres lots de bus TRANSCO à Kinshasa,  le ministre Mazenga a fait  savoir qu’un lot est attendu dans les prochains jours dans la capitale, soulignant qu’au total 450 bus sont attendus.

Le ministre des Transports et voies de communications a  encouragé,  à l’occasion, les sociétés  qui exécutent les travaux de saute-moutons et ceux en charge de la voirie urbaine de Kinshasa à accélérer lesdits travaux afin de permettre à TRANSCO de mettre en service tous ces engins l’année prochaine, épinglant, en passant que l’état de la route est la base de l’amortissement de bons nombres de bus de cette société.

On note  que sur les 450 bus commandés par le gouvernement,  la moitié sera montée ici à Kinshasa. La société brésilienne qui livre ces bus  s’installera  dans la capitale en vue de veiller et assurer longue vie à ces engins. L’usine de montage qui sera installée  va créer des emplois au profit de la jeunesse.

Ce projet, rappelle-t-on, rentre dans le cadre de la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans son volet social, notamment sur les conditions de mobilité des Congolais. Actuellement sur les 500 (cinq cents) bus achetés en Egypte par le gouvernement Matata Ponyo, moins de 100 (cent) bus sont en circulation et assurent le transport urbain à Kinshasa. ACP/Kayu/NKV