Ituri : ouverture de la grande conférence pour la paix

0
451

Bunia, 28 décembre 2020 (ACP).- Ouverture de la grande conférence pour la paix  dans la grande salle de l’église C.E 39 de la ville de Bunia avec pour thème : « Le rôle prophétique d’un serviteur de Dieu dans sa nation », a constaté lundi.

Se confiant à la presse l’un des initiateurs de ces assises le pasteur de l’église CECA 20 James Byensi a expliqué que c’est le moment pour que l’église s’implique aussi dans la recherche de solutions aux multiples problèmes qui déchirent la province de l’Ituri entre autres ; l’insécurité orchestrée par les forces négatives.

« Nous disons que nous serviteurs de Dieu nous jouons un rôle majeur parce que nous sommes la voix de Dieu sur la terre ainsi que sur toutes les communautés. Nous devons orienter nos membres vers vivre la paix, vivre la cohabitation pacifique mais également rechercher le bien de la ville dans laquelle nous vivons. C’est dans ce sens là que nous organisons ces assises où nous invitons toutes les confessions religieuses confondues, les chrétiens, les musulmans, les kimbanguistes pour mieux nous armer pour servir notre Dieu en servant notre Nation », a-t-il déclaré.

Le pasteur James Byensi a exprimé la détermination de serviteurs de Dieu à continuer à pleurer et à plaider pour que ceux qui détiennent illégalement les armes notamment CODECO, FPIC puissent donner la chance au dialogue, au pré-cantonnement, cantonnement et au cessez le feu pour asseoir la paix parce que a-t-il fait savoir les trois(3) ans de guerre n’ont rien apportées au peuple meurtri de l’Ituri à part désolation, décès et destruction des infrastructures.

Il a encouragé le leadership de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) qui s’est engagé pour la paix à travers la signature de l’accord de paix avec le gouvernement de la République en date du 28 février 2020 de continuer sur cette voie en dépit de certaines difficultés pour respecter la promesse donnée à la population de l’Ituri celle de quitter la brousse pour ne plus y retourner.

Le pasteur James Byensi a, dans un message pathétique invité les groupes armés qui écument cette jeune province à donner la chance à la paix dans le but de permettre aux personnes vulnérables notamment les personnes de troisième âge, les femmes et les enfants à quitter les sites de déplacés pour regagner leurs villages respectifs afin de renouer avec les activités champêtres. ACP/Kayu/NKV