La vente d’alcool interdite et le port du masque obligatoire en public en Afrique du Sud

0
140

Kinshasa, 29 décembre 2020(ACP).- Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa a annoncé, lundi à la télévision nationale, le renouvellement des mesures sanitaires après que le pays ait enregistré plus d’un million de cas, ont rapporté mardi les médias internationaux.

« L’augmentation rapide » des infections la plupart du temps par une nouvelle souche du virus que l’on craint d’être plus contagieuse, a poussé le gouvernement à réinstaurer ces restrictions », a indiqué le président sud-africain.

Le Président Ramaphosa a pointé du doigt des événements sociaux « super-diffusés » et un « manque extrême de vigilance pendant la période des fête.

Le pays le plus touché d’Afrique avait auparavant interdit la vente d’alcool en mars, alors qu’il luttait contre sa première vague d’infections.

Les données montrent qu’une « consommation excessive d’alcool » entraîne une augmentation des cas de traumatismes signalés dans les hôpitaux.

Ces admissions mettent « une pression inutile sur les installations de santé publique déjà surchargées », a ajouté le Président sud-africain.

Plus de 41 000 travailleurs de la santé ont contracté le Covid-19 depuis le début de la pandémie.

Le couvre-feu dans le pays commencera à 21 heures – contre 23 heures auparavant, tandis que les établissements non essentiels tels que les magasins, les bars et les restaurants fermeront à partir de 20 heures.

Tous les grands rassemblements, à l’intérieur ou à l’extérieur, seront interdits pendant les deux prochaines semaines, à l’exception des funérailles qui seront limitées à 50 personnes.

L’Afrique du Sud a enregistré 1 011 871 cas de coronavirus et 27 071 décès le 29 décembre 2020, signale-t-on. ACP/Fng/Zng/Cfm/GGK