Kasaï Central : 202 cas de criminalité dénombrés à Kananga en 2020

0
100

Kananga, 30 décembre 2020 (ACP), La coordination provinciale de l’Association congolaise des droits de l’Homme (ACADH) pour le Kasaï Central a dénombré 202 cas de viols à mains armées du mois de janvier à décembre 2020 dans la ville de Kananga et les territoires de Demba et Kazumba, a-t-on appris de sources proches de cette structure.

L’ACDH a enregistré 4 cas de justice populaire dont 3 dans la seule commune de Katoka et 1 dans celle de Ndesha au mois de décembre 2020, ont précisé les mêmes sources, qui ont relevé la méfiance de la population vis-à-vis des services de maintien de l’ordre.

Pour Arthur Padinganyi, coordonnateur de cette structure, la prolifération des points de vente de boissons alcooliques, du chanvre, les habitations des banlieues servant de cachette des malfrats prédisposant à la criminalité.

A cela s’ajoutent la non maitrise du mouvement des populations par les services compétents et l’utilisation des agents de la Police Nationale Congolaise (PNC) non encore mécanisés et non confrontés aux poids de leurs charges familiales.

Tout en plaidant pour l’identification et la numérotation des avenues et des parcelles résidentielles de la ville de Kananga, il en a appelé à l’éclairage public des avenues. ACP/Kayu/KJI/CKM