Plaidoyer pour l’augmentation de la pondération du cours d’éducation civique et morale

0
349

Kinshasa, 30 Déc. 2020 (ACP).- M. Jypsy Niumba Makuala, promoteur des éétablissements scolaires privés et acteur social a plaidé mercredi au cours d’un entretien avec l’ACP pour l’augmentation de la pondération du cours d’ééducation civique et morale en République Démocratique du Congo (RDC) afin de combler les valeurs de l’élite de demain.

M.Niumba a cependant sollicitéé auprèsès des autoritésés compétentes, des nouvelles réformes dans le secteur de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) visant à augmenter la pondération de ce cours dont le nombre d’heure lui attribuéé est inférieur au rôle qu’il joue pour le progrèsès et le développement du pays.

« Le civisme accompagne l’homme dans tous les secteurs de sa vie. C’est ainsi que je plaide à cette occasion pour la reforme en éducation civique et morale en vue de combler les valeurs de l’élite de demain car les branches telles que : les mathématiques et le français ont chacune 40 ou 50 points contrairement au civisme qui est censé faire prévaloir ses valeurs malheureusement n’a que 10 points pour certaines options », a-t-il expliquéé, soulignant que le civisme ne mérite plus 10 points pour une nation qui se veut grande et épanouie. Selon lui, sa pratique dans la vie constitue l’épine dorsale de toute une nation.

Il a à cet effet appelé le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ainsi que les autoritésés œuvrant dans ce secteur à jeter un regard à ce sujet avant de saluer par ailleurs, des réformes déjà acquises à l’EPST pour le bien -être des enfants congolais. ACP/Kayu/CKM