Des animatrices de l’ONG RDF-Base appelées à sensibiliser les populations au respect du  couvre-feu

0
193

Kinshasa, 31 décembre 2020(ACP).- La coordinatrice du Conseil d’administration du Réseau d’éducation civique  au Congo (RECIC), Florence Mbwiti, a appelé  mercredi  au cours d’une séance de travail,  les animatrices de l’ONG Réveil et dynamisme des femmes à la Base ( RDF-B), du quartier Kimbwala dans la commune de Mont-Ngafula,  à user de la méthode de porte à porte, pour sensibiliser les familles au respect  du couvre-feu.

« L’organisation de cette rencontre a consisté à éliminer le préjugé d’inexistence en Afrique,  de la pandémie de Coronavirus, nonobstant les  statistiques progressives des cas enregistrés  au quotidien dans l’ensemble des pays », a dit  Mme. Florence Mbwiti. Elle a  illustré ses propos sur certains compatriotes qui persistent à croire  que   cette pandémie est une punition de Dieu à l’endroit   des Occidentaux qui ont eu l’audace de la  défier.  Ce,  à cause de leurs recherches très poussées notamment dans l’espace et leur acceptation du mariage gay, foulant aux pieds la volonté divine.

Le Coronavirus,  a dit Mme Mbwiti, est une maladie dont le microbe qui infecte peut résister pendant longtemps en l’air ambiant pouvant contaminer n’importe qui est dépourvu de protection. S’agissant du couvre-feu décrété par les autorités, elle a dit que la nuit étant  un moment où le laisser aller est toléré aux nombreux espaces dont les boites de nuit, les maisons de tolérance et autres terrasses, il était prudent que les précautions soient prises en amont pour prévenir la pandémie. Et d’ajouter que nombreux pays tant en Europe qu’en Amérique ou en Asie ont eu recours au couvre-feu pour arrêter la propagation de la Covid-19.

‘’Cette démarche de porte à porte a pour objectif d’atteindre toutes les couches de la population étant donné qu’il y a des personnes qui n’ont pas accès aux supports médiatiques ou aux dépliants’’, a-t-elle conclu.

ACP /Fng/Kayu/CL/KJI/AWA