Nouveaux droits de douane américains sur des produits européens dans le cadre du litige sur les subventions à l’aéronautique

0
111

Kinshasa, 31 décembre 2020 (ACP).– Les Etats-Unis ont augmenté les droits de douane sur certains produits importés de l’Union européenne dans le cadre d’un différend vieux de 16 ans sur les subventions aux constructeurs aéronautiques, ont rapporté jeudi les médias internationaux, citant le bureau du Représentant américain au Commerce (USTR).

Les sources indiquent que Washington avait commencé à imposer en octobre 2019 des droits de douane supplémentaires sur un large éventail de produits européens pour une valeur de 7,5 milliards de dollars après une décision de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les subventions à ‘avionneur européen Airbus.

Après une décision similaire de l’OMC concernant les subventions accordées à Boeing début 2020, l’UE a imposé des droits de douane supplémentaires sur des produits américains pour une valeur de 4 milliards de dollars en novembre.

L’USTR a jugé mercredi que l’UE avait imposé des droits de douane sur « un nombre de produits nettement supérieur à celui qui aurait dû être couvert », car elle a utilisé des données tirées d’une période où les volumes d’échanges avaient été considérablement réduits en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

«Bien que les Etats-Unis aient expliqué à l’UE cet effet de distorsion pour la période choisie, l’UE a refusé de modifier son approche», a-t-il ajouté dans un communiqué.

Selon lui, les produits européens soumis à des taxes supplémentaires incluent des pièces de construction aéronautique, certains vins tranquilles, ainsi que des cognacs et autres eaux-de-vie de raisin français et allemands.

« Afin de ne pas aggraver la situation, les Etats-Unis ont ajusté la couverture des produits à une amplitude moindre que le montant total qui aurait été justifié en prenant pour référence la période choisie par l’UE », a souligné l’USTR.

Des responsables américains et européens du commerce ont exprimé leur désir de parvenir à un règlement négocié sur la question des subventions à l’aéronautique, mais les surtaxes annoncées mercredi reflètent le scepticisme du représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, quant à la conclusion d’un tel accord à moins d’un mois de la fin du mandat du président Donald Trump, selon l’agence Bloomberg. ACP/FNG/Awa