L’UA et l’ONU exhortent les parties soudanaises à garantir un retrait sûr de leur mission au Darfour

0
178

Kinshasa, 1er janvier 2021 (ACP).- L’Union africaine et les Nations Unies ont exhorté jeudi tous les acteurs soudanais à garantir un « retrait sûr et ordonné » de leur mission de maintien de la paix conjointe dans la région du Darfour, ont annoncé vendredi des medias internationaux captés le même jour à Kinshasa.

Dans une déclaration commune, le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, et le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, ont appelé toutes les parties soudanaises à assurer  un retrait sûr et ordonné de l’opération hybride ONU-UA au Darfour (MINUAD) au cours des six prochains mois. On signale à ce sujet que la MINUAD a officiellement mis fin jeudi aux opérations pour lesquelles elle a été mandatée et c’est désormais au gouvernement soudanais de prendre en charge la protection des civils dans cette région.

A compter de ce vendredi, ajoutent ces sources,  les militaires et les policiers de la MINUAD œuvreront  à sécuriser les activités de retrait de la mission, de son personnel et de ses biens. La mission conjointe disposera de six mois pour procéder à un retrait progressif, avec le rapatriement des troupes et de leur matériel, ainsi que la fermeture de ses bases et de ses bureaux.

Saluant « l’entreprise historique », menée par la MINUAD, MM. Faki et Guterres ont réitéré leur engagement à aider en permanence le gouvernement et le peuple soudanais à consolider les acquis du processus de paix et à mettre en œuvre le plan d’action national sur la protection des civils. En octobre dernier, rappellent ces ources, un accord de paix historique a été conclu entre les autorités soudanaises et deux groupes armés au Darfour.  Cet accord souligne que les autorités de Khartoum assumeront le rôle principal de soutien au processus de paix, de facilitation de l’acheminement de l’aide humanitaire et de soutien à la médiation des conflits intercommunautaires. L’ONU continuera toutefois à soutenir le pays par l’intermédiaire de ses équipes et de la mission intégrée d’assistance à la transition au Soudan, laquelle aidera le Conseil souverain mixte militaro-civil, qui dirige actuellement le pays jusqu’à la tenue des élections, dans la réforme de la gouvernance et ses efforts pour résoudre la profonde crise  économique du pays, selon les Nations Unies. ACP/Kayu/May