L’armée et la police  déjouent une tentative d’évasion massive des détenus à la prison centrale de Bunia

0
687

Bunia, 02 janvier 2021(ACP).-  l’armée et la police  ont précédé à  une  fouille systématique dans la prison centrale de Bunia à la suite des informations faisant état de la présence  des armes  de guerre dans cet établissement pénitentiaire, a annoncé vendredi la ministre provinciale en charge des Droits-humains, Espérance Musafiri Chukuru.

Au terme de cette enquête il a été découvert qu’un prisonnier avait communiqué avec des miliciens de Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) en vue de la « libération » de ses compagnons détenus avec lui.

Le fameux prisonnier, a laissé entendre Espérance Musafiri Chukuru, a non seulement  avoué le fait mais également révélé que trois armes étaient en cachette quelque part dans la ville de Bunia pour attaquer la prison centrale de Bunia pour une évasion massive des prisonniers.

En plus du prisonnier surpris de communiquer avec les forces négatives, a-t-elle indiqué, cette opération de fouille qui n’a donné lieu à la découverte d’aucune arme, a permis aux éléments de défense et de sécurité de récupérer cent-dix téléphones avec autant de cartes sim.

Plusieurs sacs de chanvres  récupérés

 Par ailleurs le porte-parole de la Police nationale congolaise (PNC) en Ituri, le commissaire principal Roger Tibasima a, dans un bilan de cette perquisition, fait état de la récupération d’un lot important du chanvre à fumer et boissons fortement alcoolisées prohibées ainsi que cinquante-deux objets tranchants notamment  ciseaux, machettes, couteaux et autres.

Il a rassuré que les enquêtes sont en cours pour identifier ceux ou celles qui ont facilité l’introduction des objets prohibés au niveau de cette structure pénitentiaire afin qu’ils répondent de leurs actes judiciaires compétentes. ACP/Fng/CL/KJI