Le deuxième vice-président du Sénat en appelle à un sursaut patriotique pour le développement multisectoriel de  l’Ituri

0
633

Bunia, 02 janvier 2021 (ACP).- Le deuxième vice-président du sénat, le sénateur Jonh Tibasima Mbongemu a, dans son message de vœux 2021 à la population de la province de l’Ituri, lancé un appel à un sursaut patriotique afin que « la roue de l’histoire de cette jeune province arrête de tourner vers un désastre général mais qu’elle prenne le chemin de la paix, la concorde, la cohabitation pacifique et le développement ».

« Chers frères et sœurs de l’Ituri, 2021 est plus que jamais un moment de prendre un nouvel élan, de nous dessaisir du passé et d’entreprendre la construction d’un nouvel avenir pour l’Ituri. D’un avenir sans guerres fratricides mais de cohabitation harmonieuse, qu’il nous a été donné durant de décennies. Un avenir marqué par le retour de déplacés chez eux. Un avenir où l’Ituri peut retrouver le travail assidu et productif afin d’assurer son développement« , a-t-il émis le vœu.

Cependant le deuxième vice-président de la chambre haute du pays a déploré quelques situations regrettables qui ont émaillé la province de l’Ituri tout au long de l’année 2020 entre autres, la persistance de l’insécurité, des tueries, des destructions de biens publics et privés sur la quasi-totalité de l’Ituri, la destruction quasi-totale de chefs-lieux du territoire de Djugu et celui d’Irumu, le record du nombre de déplacés internes qui frôle les deux millions d’âmes soit une frange remarquable de la population de cette entité, le délabrement généralisé au jour le jour plus avancé des infrastructures, la grande catastrophe humaine et matérielle causée par la crue du lac Albert dans trois territoires à savoir : Djugu (Tchomia et environs), Irumu (Kasenyi et environs) Mahagi ( Mahagi-Port), les conséquences de la pandémie de COVID-19 dont l’Ituri avec près de 200 cas.

En dépit de ce tableau non reluisant de la situation sécuritaire, humanitaire, sanitaire et sociale, le sénateur Jonh Tibasima Mbongemu a épinglé les efforts fournis jusqu’ici par les uns et les autres notamment par le Président de la République, Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à travers la mission de sensibilisation de groupes armés diligentée en Ituri.

La résilience de la population Iturienne face aux difficultés, dans son extrême majorité a rejeté la haine, la violence en se refusant de s’engager notamment dans la vengeance ou une quelconque auto-défense devant de multiples agressions. ACP/Fng/CL/KJI