Le Kenya prolonge son couvre-feu jusqu’au 12 mars pour freiner la propagation du COVID-19)

0
563

Kinshasa, 04 janvier 2021 (ACP).- Le président kényan Uhuru Kenyatta a prolongé dimanche le couvre-feu en place dans son pays jusqu’au 12 mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du COVID-19, ont rapporté lundi els médias internationaux.

 Le président kényan a indiqué dans un décret que le couvre-feu national serait prorogé jusqu’au 12 mars et qu’il serait toujours en vigueur chaque jour entre 22h00 et 04h00. « Tandis que les directives générales régissant les rassemblements religieux demeureront inchangées, tout rassemblement religieux en intérieur ne concernant pas un mariage ou un enterrement devra être mené en accord avec les consignes données par le Conseil interconfessionnel et tous les autres protocoles et directives du ministère de la Santé encore en vigueur », indique le décret.

Le président kenyan a ajouté que toutes formes d’événement public ou de rassemblement qui pourraient faire office d’événements « à forte propagation » du COVID-19, y compris les rassemblements politiques ou sur le bord des routes, resteraient suspendues pour les 60 prochains jours.

M.Kenyatta a précisé que ces règles s’appliqueraient à toutes les situations à l’exception des enterrements et des mariages, qui pourront uniquement avoir lieu avec une approbation officielle et un maximum de 150 participants, à la condition que le lieu de réception puisse accueillir ce nombre de personnes tout en respectant tous les protocoles et directives en vigueur. Le chef d’Etat a déclaré que tous les passagers de véhicules publics et privés devaient porter un masque et maintenir une bonne hygiène des mains à tout moment tant qu’ils étaient à l’intérieur du véhicule motorisé, et que tous les véhicules de service public devaient s’en tenir à une capacité maximale de transport de 60%.

Selon lui, toutes les écoles qui reprendront les cours à partir de lundi doivent s’assurer de disposer de suffisamment d’installations de lavage des mains par rapport au nombre d’étudiants qu’elles accueilleront, conformément aux consignes données par les ministères de la Santé et de l’Education. Il a appelé tous les Kényans à continuer de respecter les protocoles et directives du ministère de la Santé, qui incluent le port du masque, la distanciation physique et sociale, le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon ou l’usage fréquent de gels hydro alcooliques, ainsi que la désinfection et le nettoyage réguliers des surfaces souvent touchées. ACP/Kayu/Nig/NKV