Le succès de la pétition contre la présidente de l’AN positif pour l’avènement de l’Union sacrée selon une actrice

0
238

Kinshasa, 06 janvier 2021 (ACP).- Mme Brigitte Néhéma, présidente de l’ONG dénommée ‘’Dynamique des femmes  en faveur des actions du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo’’(DYFAF) a affirmé lors d’un entretien  mardi avec l’ACP que  le succès de la pétition engagée contre la présidente de l’Assemblée nationale  est un signe positif pour l’avènement de l’Union sacrée.

Mme Brigitte Néhéma a indiqué que cette victoire des pétitionnaires augure la gestion prochaine de la chose publique en vue de changer la gouvernance au pays avant d’ajouter que  les députés nationaux ne peuvent plus  se dédire lors de la mission d’information confiée au sénateur, Modeste Bahati.

Elle  a renchéri qu’à travers  le monde, les efforts sont déployés pour assurer l’émergence et la modernisation des nations.  D’où, un appel lancé à la majorité des leaders congolais à avoir, à l’instar du chef de l’ Etat, une vision unioniste du peuple congolais dans le but de restaurer la paix, l’unique voie susceptible de permettre à la RDC d’organiser un travail productif susceptible de garantir d’ici à l’horizon 2030, l’atteinte des Objectifs de développement durable(ODD).

Cette actrice sociale a exhorté les politiciens à traduire dans les faits l’idéal de leur champ d’action qui consiste à rechercher,   en priorité,  le bonheur du peuple plutôt qu’à œuvrer dans le sens de défier l’autorité établie  par le souverain primaire. La DYFAF, a-t-elle rappelé, est une organisation  non gouvernementale de développement qui s’attèle à capitaliser les bienfaits de diverses initiatives du chef de l’Etat au bénéfice des populations congolaises. ACP/Kayu/Nig/NKV