Plusieurs réactions enregistrées après la  désignation de Bahati Lukwebo comme informateur

0
238

Kinshasa, 04 janvier 2021 (ACP).- Le député national,  élu de Bumba,  Jean Pierre Lihau, a salué  la désignation de Modeste Bahati Lukwebo, comme informateur dans son message des vœux dont une copie est parvenue lundi à l’ACP. « Offrons à notre pays la chance de se relever et d’aller désormais de l’avant. L’Union Sacrée n’est pas une chimère. Elle est une dynamique politique réelle et dorénavant solidement assise au sein du Parlement. Ceux qui rêvent de la renverser perdent éperdument leur temps. Je salue la désignation de M Modeste Bahati comme un informateur, un homme intègre et d’expérience, qui va utilement et formellement renseigner la nation sur tout ceci”, a-t-il indiqué

Jean Pierre Lihau a affirmé que les congolais peuvent désormais renouer avec le rêve de voir leur pays basculer légitimement dans le pré carré des pays émergents et socialement prospères. « Ce rêve a été brisé par nos comportements politiques inacceptables du passé qui doivent complètement et définitivement être enterrés “, a-t-il recommandé.

Face à l’arrogance, à des prétentions, face à la calomnie et à la démagogie, a-t-il souligné, il y a la vérité des faits et les faits sont têtus.  « Le fait est que le dynamisme de la politique a permis une prise de conscience collective des élus de tous bords qui ont décidé, suivant l’appel patriotique du Chef de l’Etat, de tourner le dos au règne des intérêts politiques privés au détriment de l’intérêt général de la nation » , a – t -il renchéri  ajoutant que plus rien ne sera comme avant…Le Congo doit désormais être dirigé autrement et pour le seul salut du peuple.

L’élu de Bumba est parmi les premiers élus issus du Front Commun pour le Congo (FCC) à apporter son soutien à l’Union Sacrée prônée par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, note-t-on.

Une  désignation conforme au droit

Tina Salama, porte-parole adjointe du Chef de l’État qui soutient  que “la désignation d’un informateur est conforme au droit”. Elle  explique qu’un informateur n’est pas une fonction qui peut procurer un statut ou un droit dans les institutions. Désigner un informateur pour une “mission politique ne nécessite pas des actes juridiques”.

La désignation de l’honorable Bahati comme informateur n’est pas une fonction susceptible de lui procurer un statut ou un droit au sein des institutions pour besoin d’ordonnance, un acte juridique. Il s’agit-là plutôt d’une mission politique confiée à une personnalité (expert) pour son rapport (conclusions) attendu dans un mois. Donc, la désignation pour effectuer une mission par un expert (fût-il une personnalité) ne nécessite pas de décision, c’est-à-dire des actes juridiques. Il y faut des actes matériels de gestion ou d’administration à l’instar des ordres de mission, courrier administratif, etc. Il est porté à la connaissance de l’opinion par une communication particulière. Cette désignation est conforme au droit”, explique Tina Salama.

Face au refus du Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilukamba de démissionner, Félix Tshisekedi a préféré faire cette annonce par voie de communiqué, plutôt qu’en prenant une ordonnance nommant formellement l’informateur à qui revient désormais la lourde tâche de dégager une nouvelle majorité au profit de l’ “Union sacrée” souhaitée par le président congolais.

Un bon choix, Bahati est un homme d’expériences, selon Patrick Nkanga

Le rapporteur du bureau politique du parti peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Patrick Nkanga estime que   « Le Président de la République a confié une mission d’information à l’honorable Lukwebo, un homme d’expérience. Cela permettra de cerner, avec exactitude, dans cette partie de poker, qui a quoi entre ses mains. Le jeu démocratique est une question de nombres » a-t-il indiqué sur son compte twitter.

Bahati, un homme de valeurs morales

Le secrétaire national du parti AFDC  en charge de l’entrepreneuriat et de l’émergence de la classe moyenne, Pacifique Keta Upar, a indiqué à  partir de Bunia que le Président Félix Tshisekedi a bien vu les valeurs morales que regorge le président de son parti.

« Si on lui a donné cette tâche, c’est compte-tenu de son expérience politique. Il a été plusieurs fois parlementaire, il a été plusieurs fois ministre et puis aussi son passé dans la société civile. Il a un bagage politique assez consistant. Comme on dit souvent dans la bible, il y a plusieurs prétendants, mais il n’y a qu’un seul élu, je crois qu’il a eu cette chance et ce n’est pas le hasard » a souligné Pacifique Keta Upar. Il  pense que son parti l’AFDC est une grande machine électorale. « L’AFDC est la grande machine électorale de la RDC qui a beaucoup d’élus, autant des sénateurs, autant de députés tant provinciaux que nationaux et même des gouverneurs de provinces » a-t-il affirmé.

Congo Positif appelle   les députés à « faciliter la tâche » à Bahati

Congo Positif,  parti politique,membre du Front Commun pour le Congo (FCC),  appelle les députés nationaux à faciliter la tâche au président national de l’AFDC-A, afin d’identifier la nouvelle majorité parlementaire à l’assemblée nationale. « Congo Positif invite les regroupements politiques, les partis politiques ainsi que les députés nationaux, représentant légitimes  du peuple, à faciliter la tâche à l’informateur en se soumettant à leur devoir constitutionnel et réglementaire en la matière en vue de permettre à l’informateur de faire son travail et de déposer de toute urgence son rapport auprès de son excellence monsieur le président de la république »,  lit-on dans une déclaration politique de ce parti parvenue  samedi 02 janvier 2020.

Dans la foulée, cette formation politique chère à Dieudonné Nkishi,  encourage le chef de l’État à poursuivre les réformes annoncées en vue de la normalisation de la vie politique congolaise.

« Congo Positif présente ses vœux les meilleurs au peuple Congolais, au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, qu’il encourage, par ailleurs, à poursuivre les réformes annoncées en vue de la normalisation de la vie politique et sociale de la RDC », indique cette lettre signée par Robert Nyembo, secrétaire national adjoint de ce  parti. ACP/Kayu/Nig/NKV