Des criquets de nouveau en Ethiopie et au Kenya en janvier, selon la FAO

0
391

Kinshasa, 05 janvier 2021 (ACP).- L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a averti que de nouveaux essaims de criquets pèlerins devraient se répandre en janvier dans le Sud de l’Ethiopie ainsi que dans certaines régions du Kenya, a annoncé mardi l’agence Chine nouvelle.

« De nouveaux essaims arriveront au cours du mois de janvier et se répandront dans le sud de l’Ethiopie ainsi que dans les comtés du nord, du centre et de l’est du Kenya où ils arriveront à maturité et pondront des œufs qui écloront et donneront naissance à des bandes larvaires à partir de la fin du mois », a indiqué la FAO dans un communiqué publié lundi.

Selon la FAO, de nombreux essaims immatures se sont formés dans l’Est de l’Ethiopie et le centre de la Somalie, avant de se déplacer vers le sud de l’Ethiopie pour atteindre le nord du Kenya le 21 décembre.

Ces essaims se sont reproduits et ont provoqué la formation de bandes larvaires dans les zones touchées par le cyclone Gati, qui a récemment frappé le nord de la Somalie.

La FAO a également souligné que des groupes d’adultes et quelques essaims sont apparus sur les côtes du Soudan et de l’Erythrée où la reproduction, bien qu’à une échelle plus réduite qu’en Arabie Saoudite, entraînera la formation de bandes larvaires.

Des opérations intensives de lutte ont traité plus de 336.000 hectares de terres en décembre et les efforts devraient continuer.

Depuis juin 2019, l’Ethiopie est aux prises avec la pire invasion de criquets pèlerins voici bientôt 25 ans, qui touche les principales régions agricoles du pays.

Le criquet pèlerin, qui est considéré comme « le plus dangereux des quelque douze espèces de criquets », est un danger majeur pour la sécurité alimentaire dans les zones désertiques de 20 pays, s’étendant de l’Afrique de l’Ouest jusqu’en Inde, et couvrant près de 16 millions de kilomètres carrés, selon les Nations Unies. ACP/ Zng/Cfm/GGK/Thd